International › APA

La politique fait les choux gras des quotidiens sénégalais

Pas d'image

L’actualité politique marquée par divers sujets, dont la réforme constitutionnelle proposée par le président Macky Sall, mais rejetée par l’opposition, se paie la Une des quotidiens sénégalais parvenus samedi à APA.« L’Assemblée en plénière pour réviser la Constitution-La majorité en ordre de bataille », titre le quotidien national Le Soleil, informant que les députés du Groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar (majorité) sont convoqués en séminaire lundi.

Cette réforme, si elle est entérinée, doit permettre la suppression du poste de Premier ministre, entre autres.

Mais pour Vox Populi qui parle de « suppression unilatérale du poste de Pm », « Macky réveille l’esprit de révolte de l’opposition et de la société civile ».

Ce faisant, nos confrères informent que « membres de la société civile et opposants brûlent le projet de Macky Sall et appellent à la résistance ».

« Réforme constitutionnelle-Abdoul Mbaye (ancien Pm de Macky Sall et président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail +ACT+) interpelle la conscience des députés ».

Dans L’As, « Me Abdoulaye Wade et le Parti démocratique sénégalais (Pds) rejoignent la rébellion » contre la suppression du poste de Premier ministre.

Parlant de mariage avec l’Alliance pour la République (Apr, au pouvoir), Walf Quotidien écrit à sa Une que « le Parti socialiste (Ps, majorité présidentielle) choisit le pire » car, souligne-t-il, les Verts sont toujours perdants de leur compagnonnage avec Macky Sall.


« Gros malaise au PS-Moussa Bocar Thiam (porte-parole adjoint du Ps) déménage à l’APR », titre L’as.

Pour les élections locales, Le Quotidien note que «les lébous veulent pêcher Dakar » et donne la parole au Grand Serigne Abdoulaye Makhtar Diop qui affirme : « Si nous nous battons, Dakar nous reviendra ».

En faits de société, EnQuête informe qu’à la Grande mosquée de Dakar, « un étudiant attaque l’Imam au couteau », mais que maîtrisé par les fidèles, après la prière de vendredi, il a été conduit au commissariat de Rebeuss. Selon les informations du journal, l’étudiant feint la folie en donnant des réponses incohérentes aux enquêteurs.

Vox Populi revient sur ce drame à Cambérène 2 où deux parents ont battu à mort leur fils de 10 ans.

Pendant ce temps, L’Observateur voyage dans la forêt de Médina Yora Foulah (sud) et plonge « au cœur de la mafia du bois ».

« Ramifications et complicités dans un business florissant. Le tronc de bois de vène échangé contre 15.000 f cfa dans la brousse est revendu à 75.000 f cfa à la frontière gambienne. On peut gagner 500.000 f cfa la journée », constate L’Obs.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut