International › APA

La présidentielle de dimanche résume l’actualité sénégalaise

Après la clôture, samedi à minuit de la campagne électorale pour la présidentielle du 24 février 2019, les quotidiens sénégalais reçus samedi à APA s’intéressent au vote qui se déroulera dimanche de 8 heures à 18 heures conformément au Code électoral.« Présidentielle 2019-A vos cartes ! », s’exclame EnQuête qui donne les raisons du Parti démocratique sénégalais (Pds, opposition) et les assurances du ministre de l’Intérieur.

« Dimanche, jour de vote : Au tour du peuple », titre Le Quotidien qui, dans son éditorial intitulé « Moi le peuple ! », rappelle que « pendant 21 jours, ils (les cinq candidats) ont monopolisé la parole, sollicité l’écoute du peuple (…), cette majorité silencieuse, qui peut être bavarde le jour du scrutin. Dimanche, il reprendra sa voie et choisira sa voie ».

Pour la présidentielle du 24 février, L’As donne « la parole au peuple ».

Dans ce journal, le président sortant, Macky Sall qui fait face à quatre challengers, à savoir Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Issa Sall et Madické Niang, réagit aux menaces de sabotage du vote et affirme : « Il n’y aura rien. Je vous assure ».

« Caravane orange à Dakar-Idy clôture en apothéose », poursuit L’As, dans lequel journal, les observateurs électoraux expriment leurs préoccupations sur l’organisation du scrutin.


Après la campagne électorale, Walf Quotidien informe que « le peuple prend le pouvoir ».

« Election du président de la République, ce dimanche-L’heure du choix. 6 683 043 électeurs vont départager les cinq candidats. Macky Sall, Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Issa Sall et Madické Niang ont eu 21 jours pour convaincre », détaille Vox Populi à sa Une.

« Présidentielle du 24 février 2019-L’heure du choix ! », s’exclame Sud Quotidien qui parle d’un fauteuil pour cinq candidats à départager par 6 683 043 électeurs arbitres !

Faisant le diagnostic d’une élection à multiples enjeux, L’Observateur renchérit : « 5 candidats pour 1 président ».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut