Politique International › Actualité

La presse quotidienne portée par Le séminaire Intergouvernemental Franco-Sénégalais

Au menu de l’actualité sénégalaise que nous livre les différents journaux quotidiens, nous est servi comme plat principal, le séminaire Intergouvernemental Franco-sénégalais. Cette information capitale est suivie de très près par l’accusation portée contre le député Seydina Fall Bougazelli pour trafic de faux billets, dans lequel serait impliqué plusieurs personnes.
Le Soleil par exemple annonce que le Sénégal et la France ont signé « six accords de partenariat dans divers domaines de coopération’’, en marge d’un séminaire gouvernemental tenu dimanche, à Dakar.
Ce séminaire intergouvernemental s’est déroulé dans l’après-midi, peu après l’arrivée, dans la capitale sénégalaise, du Premier ministre français Edouard Philippe.
Plusieurs quotidiens reviennent, dans ce cadre, sur la restitution par la France du sabre du marabout El Hadj Oumar Tall, résistant à la pénétration coloniale. « Devant le khalife général des tidianes et le khalife général de la famille omarienne, le sabre de Cheikh Oumar Foutiyou Tall a été officiellement restitué hier, 17 novembre, à la présidence de la République du Sénégal’’, écrit Walfquotidien.
Selon ce journal, le Premier ministre français Edouard Philippe « s’est spécialement déplacé pour la remise de l’arme d’un des pionniers de la confrérie tidiane au Sénégal’’. « Sa place est ici’’, dit M. Philippe dans des propos rapportés par le journal Le Quotidien.
« Hier a été signée la convention du dépôt de sabre de El Hadj Oumar Tall entre les ministres des Armées de la République de France, Florence Parly, et le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop. Un processus qui marque le début de la rétrocession du patrimoine africain, qui dort dans les musées français’’, signale le même journal.
« Un moment à la fois solennel et historique !’’, relève Sud Quotidien, au sujet de cette cérémonie tenue à la salle des banquets de la présidence de la République, sous la présidence du chef de l’Etat sénégalais, lequel « a qualifié cet acte de retrouvailles pour +signer la paix des braves+ entre descendants d’anciens belligérants, déclarant ainsi que +ce jour est historique !+’’.
« Les grands hommes, comme leurs sabres, ne meurent jamais. Ils défient le temps’’, a déclaré Macky Sall lors de la restitution de cette relique historique, rapporte le quotidien Vox Populi.

« Malgré le symbolisme et l’euphorie légitime qui ont ponctué la présentation du sabre d’El Hadj Omar Tall (…), la restitution intégrale va être un peu plus compliquée qu’il n’y parait’’, souligne le quotidien Enquête, parlant de « flou artistique autour d’un +dépôt-restitution+’’.
Un autre sujet en exergue concerne le présumé trafic de faux billets de banque dans lequel le député Seydina Fall Bougazelli est cité. « Bougazelli, billet retour à la gendarmerie’’, affiche L’Observateur. Le quotidien annonce que ce dernier ’’est attendu aujourd’hui (lundi) à la section de recherches de Colobane’’, après avoir fait faux-bord vendredi.
« Interné depuis vendredi dernier, dans une clinique de la place, à la suite d’un +malaise+ lui ayant occasionné une +hyperglycémie+, le député Seydina Fall Bougazelli avait fait faux bond aux gendarmes’’, écrit le journal.
« Au procureur de jouer’’, indique le quotidien Enquête, qui souligne que selon le Code de procédure pénale, seul le maître des poursuites peut contraindre Bougazelli à comparaître. Il note que dans cette affaire, un Burkinabè a été aussi arrêté, portant à six le nombre de complices qui seront déférés ce lundi.

« Fin de cavale ?’’, s’interroge le quotidien Kritik’, selon lequel le député Bougazelli a promis, par sms, de se livrer aux gendarmes ce lundi. Le journal, citant le garde des Sceaux, Malick Sall, précise toutefois que cette affaire ’’n’est pas encore devant la justice’’.

D’autres journaux dont Walfquotidien relaient les propos du chef de l’Etat sur la dette, des déclarations faites par Macky Sall lors du panel organisé par les cadres de son parti « pour répondre à ses détracteurs qui parlent de l’endettement du Sénégal’’.

’’Pour le chef de l’Etat, note Walfquotidien, cet endettement est universel car aucun pays ne saurait se développer sans endettement’’.
L’Observateur fait remarquer que le débat sur la dette ’’énerve Macky Sall’’. ’’On ne s’endette pas pour entretenir des fonctionnaires et des politiciens (…)’’, assène-t-il sur ce sujet, des déclarations reprises par le journal à sa Une



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut