International › APA

La presse sénégalaise narre les minutes du procès en appel de Khalifa Sall

Les journaux sénégalais parvenus mardi à APA traitent principalement de la première journée du procès en appel de Khalifa Sall, maire de la ville de Dakar.« Procès en appel de Khalifa Sall et compagnie, ça démarre mal », affiche à sa une WalfQuotidien qui informe d’une « passe d’armes entre le juge et les avocats, (de) l’expulsion du public (et du) boycott de la défense ». Suffisant pour que L’AS note une « audience tendue », en indiquant que « Demba Kandji (le premier président de la Cour d’Appel de Dakar) a été rudoyé par Me Fall (défense) et hué par les Khalifistes (partisans de Khalifa) ».

Dans EnQuête, le juge Kandji déclare : « tout le monde veut me faire porter le bonnet d’âne, mais je le refuse ». Pour sa part, Vox Populi rapporte que « toutes les demandes de la défense (ont été) rejetées par la Cour, dans une ambiance électrique ». En effet, renseigne EnQuête, les demandes de renvoi et de sursis de l’édile de la capitale ont tout simplement été rejetées.

Dans Le Quotidien, le juge Kandji se veut clair : « je ne connais pas le dossier de la CEDEAO ». Tout de même, il déclare dans Le Soleil que « l’arrêt de la CEDEAO pourrait être exploité à fond à tout moment » dans le procès. La récente décision de cette juridiction communautaire juge arbitraire la détention de Khalifa Sall entre la date de la proclamation des résultats des élections législatives et celle de la levée de son immunité parlementaire.


Pour L’Observateur, « Khalifa (Sall est) coincé à l’arrêt ». Ledit journal souligne que « le Procureur général, les avocats et l’Agent judiciaire de l’Etat (sont) contre tout renvoi du procès ». Mais pour avoir gain de cause, les avocats de la défense ont « déposé des exceptions d’inconstitutionnalité devant la Cour d’appel portant sur l’article 153 du Code pénal, qui a permis de condamner Khalifa Sall et sur violation de l’immunité parlementaire du prévenu », annonce Sud Quotidien.

Le procès de Khalifa Sall qui a repris lundi au Palais de justice de Dakar, avait été suspendu un mois afin de permettre aux avocats de la défense de se préparer. En première instance, le maire de Dakar a été condamné à 5 ans de prison pour escroquerie sur des deniers publics, à une amende de 5 millions FCFA et à une saisine de 1/5 de ses biens.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut