Eco et Business › Agro-industrie

La production céréalière connait une hausse de 9% en 2018

La production céréalière est estimée à 2 million 732 mille 109 tonnes en 2018 soit une hausse de 9% par rapport à 2017 et une hausse de 47% par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

« Les résultats prévisionnels montrent que pour la campagne de l’année 2018, la production céréalière est estimée à 2 million 732 mille 109 tonnes, soit une hausse de 9% par rapport à 2017 et une hausse de 47% par rapport à la moyenne des 5 dernières années », lit-on dans un communiqué du ministère de l’Agriculture et de l’équipement rural.

« L’effet combiné du programme agricole régulier, du programme d’adaptation et la bonne pluviométrie, qui a caractérisé la deuxième moitié de la campagne, expliquent les très bonnes récoltes attendues pour l’ensemble des spéculations avec une méthodologie de collecte commune aux 15 pays de la CEDEAO plus le Tchad et la Mauritanie a toujours permis de confirmer cette tendance haussière des productions agricoles au Sénégal’’, poursuit le texte.

Le communiqué signale que ‘’la production du riz est de 1 million 132 mille 795 tonnes, soit une augmentation de 12% par rapport à la campagne agricole de 2017 et une hausse de 47% par rapport à la moyenne des 5 dernières années’’.

La production d’arachide est de 1 million 432 mille 086 tonnes, soit une hausse de 2% par rapport à l’année 2017 contre 827 mille 601 tonnes pour le mil et 291 mille 171 tonnes pour le sorgho, note la même source.


La production horticole (en cours) aussi a connu une hausse de 8 % avec 1 million 423 mille 250 tonnes par rapport à l’année 2017 et une hausse de 27% par rapport à la moyenne des 5 dernières années, souligne t-on.

Le communique indique également que ‘’la production de pastèques est de 1 million 174 mille 416 tonnes, soit une hausse de 47% par rapport à l’année 2017 et une hausse de 387% par rapport à la moyenne des 5 dernières années’’.

Ce communiqué fait suite à la mission conjointe, composée du CILSS, de la FAO, du PAM, du FEWSNET et du Gouvernement du Sénégal, chargée d’évaluer les récoltes de la campagne de 2018.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut