International › APA

La taxe d’habitation au menu de la presse électronique togolaise

Pas d'image

Annoncée puis suspendue en 2016, la taxe d’habitation, encore évoquée la semaine dernière dans un communiqué de l’Officie togolais des recettes (OTR), est le principal sujet commenté ce mercredi par la presse électronique.«Togo : Ce que chaque citoyen paiera pour son lieu d’habitation », titre « Togo Breaking News » avant de rappeler qu’en 2015, l’Office togolais des recettes (OTR) avait élaboré un nouveau texte régissant le payement de la taxe d’habitation.

« Cette taxe prévue par le fisc togolais n’a jamais été mise en œuvre. Depuis quelques jours, une note de service du Commissaire général de l’OTR a évoqué la prochaine mise en œuvre des dispositions concernant la taxe d’habitation. Les taxes en question n’épargnent aucun ménage », précise-t-il.

Sauf évolution des chiffres, écrit Togo Breaking News, les concessions doivent payer 4 000 FCFA par ménage. Pour les appartements, un studio doit payer 2 000 FCFA, un appartement à deux pièces est taxé à 6 000 FCFA, un appartement à trois pièces et plus à 9 000 FCFA.

« Pour une villa ou une concession individuelle, la taxe est de 30 000 FCFA. Un étage à un niveau versera 40 000 FCFA. Un étage à deux niveaux est taxé à 75 000 FCFA alors qu’un étage à plus de deux niveaux versera 100 000 FCFA. De même, un étage sur une superficie supérieure de 600 mètres carrés payera 100 000 FCFA », lit-on sur ‘Togo Breaking News’.

Pour sa part, « Ici Lomé » indique que cette mesure, « conformément aux dispositions et afin de servir d’exemple aux redevables, va débuter par les employés de l’office des recettes».


« Cette taxe est due par tout-ménage ayant en République togolaise, la disposition ou la jouissance d’une habitation », commente aussi « L-Frii ». « Selon les dispositions du Code Générale des Impôt, les tarifs de la Taxe d’habitation sont déterminés en fonction du type d’habitation », poursuit notre confrère.

Abordant le même sujet, « Republic of Togo » informe que «la LCT demande un report».

« La taxe d’habitation est réintroduite. Une mesure accueillie sans grand enthousiasme par la population. La Ligue des consommateurs du Togo (LCT) n’est pas opposé à cet impôt, mais demande son report en attendant une amélioration de la situation économique », écrit-t-il.

« OK pour cette taxe, mais attendons de voir si la richesse promise dans le PND (Plan national de développement) soit réelle », a déclaré Emmanuel Sogadji, le président de la LCT, cité par « Republic of Togo ».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut