International › APA

Lancement des activités de l’Observatoire de la qualité des services financiers de Côte d’Ivoire

Pas d'image

Les activités de l’Observatoire de la qualité des services financiers de Côte d’Ivoire (OQSF-CI) ont été officiellement lancées, jeudi à Abidjan, par le ministre ivoirien de l’économie et des finances, Adama Koné.Dans la dynamique d’assainissement et de développement du secteur financier ivoirien, l’Observatoire de la qualité des services financiers de Côte d’Ivoire a été créé pour fluidifier les relations entre les différents acteurs du secteur.

« Il s’agit, à travers cet observatoire, d’offrir aux acteurs, notamment les clients et usagers, des voies de recours plus efficaces, tout en veillant à la bonne appropriation des informations par les bénéficiaires des dispositifs existants et à la compréhension de la règlementation relative au contenu de l’offre de produits et services, des logistiques de tarification et des normes de qualité », a expliqué le ministre Adama Koné.

L’OQSF constitue, a ajouté M. Koné, sans aucun doute, un organe placé au cœur de la relation entre les organismes financiers et leur clientèle, avec pour principales missions de contribuer à améliorer la qualité des produits et services financiers de détails, à protéger les consommateurs desdits produits et services et à diffuser la culture financière ».

L’Observatoire de la qualité des services financiers se veut ainsi un « instrument public, gratuit, inclusif, équitable et indépendant» qui est à équidistance et au service de toutes les parties prenantes.

« Le lancement officiel des activités de cet Observatoire ce jour constitue la preuve tangible de la ferme volonté du Gouvernement à œuvrer continuellement pour la pleine satisfaction de tous les acteurs de notre système financier », a fait observer le ministre de l’économie et des finances.

Poursuivant, il a exhorté l’ensemble des acteurs de l’écosystème de la finance de détail, principalement les institutions financières et les consommateurs, à s’approprier cet Observatoire.


 Il s’agit, en somme, de mutualiser les efforts en vue de consolider l’éthique financière à travers la construction d’un large consensus, a conclu le ministre de l’Economie et des finances.

Avec l’appui financier de la Banque mondiale, l’OQSF se dotera, prochainement, d’un système d’information moderne comprenant, entre autres, un site comparateur des conditions des services des organismes financiers, une application de gestion en ligne de la médiation financière et un centre d’appel téléphonique.

Le Directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Jacques Konan Assahoré a rappelé que l’Observatoire de la qualité des services financiers de Côte d’Ivoire a été créé en décembre 2016 et répond à la volonté des pouvoirs publics de promouvoir l’inclusion financière à travers l’amélioration continue de la qualité des produits financiers offerts au public.

Il vise également à réduire les incompréhensions et la méfiance dans la relation entre le public et les Etablissements financiers que sont les banques, les assurances, les systèmes financiers décentralisés et la poste.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut