International › APA

L’ANP, le régulateur des médias ivoiriens, lance le « Grand Prix de la presse de Côte d’Ivoire »

Pas d'image

L’Autorité nationale de la presse ivoirienne (ANP), régulateur de la presse imprimée et de la presse numérique, a procédé vendredi au lancement du « Grand prix de la presse de Côte d’Ivoire » qui devrait être décerné en 2020.Au cours d’une cérémonie, vendredi à Abidjan, doublée d’un hommage  aux partenaires de la presse, les différents « Prix ANP d’excellence  2020 » ont été présentés aux professionnels des médias et aux  partenaires.  

Quatre lauréats devraient être  désignés par un jury selon des critères établis, à savoir le Grand prix  récompensant l’entreprise de presse qui édite l’œuvre ou les meilleurs  titres d’information générale, le Grand prix qui édite l’œuvre ou les  meilleurs titres d’informations spécialisées.

Il  existe également le Grand Prix pour l’organe de presse qui édite  l’œuvre ou les meilleures productions numériques, et le Grand prix  récompensant l’entreprise de presse qui édite l’œuvre ou les meilleures  productions d’informations numériques spécialisées. 

Le  ministre ivoirien de l’Économie numérique et de la poste, Claude Isaac  Dé, représentant le ministre de la Communication et des médias, Sidi  Touré, parrain de la cérémonie, a félicité l’ANP pour ces distinctions  qui célèbrent les valeurs éthiques et managériales des entreprises de  presse. 

Les critères de présélection pour la  presse numérique et imprimée exigent, entre autres, que les organes  soient légalement constitués, affichent des productions d’articles de  grands genres journalistiques, et le respect des obligations sociales et  fiscales.

Le ministre de l’Économie numérique  et de la poste a assuré que le gouvernement se tiendra aux côtés du  secteur de la presse pour « la réussite de ce nouveau challenge ». Il a  en outre salué l’élan de soutien des partenaires institutionnels et  privés à l’avènement d’une presse ivoirienne performante.


Le  président de l’ANP, Raphaël Lakpé, a rappelé que ce prix initialement  dénommé « Prix CNP » de l’ex-Conseil national de la presse, a été créé  par Eugène Kakou, un doyen et journaliste émérite ivoirien, à qui il a  été remis par l’entremise de son fils un « acte de reconnaissance ».  

Depuis  sa première édition, chaque année, le régulateur de la presse  ivoirienne a pris le pari d’organiser ce prix qui met en lumière les  valeurs d’éthique, de déontologie et les qualités managériales des  entreprises. Et ce, en vue d’une pédagogie par l’exemple. 

Des  partenaires institutionnels, des organismes internationaux et des  acteurs du secteur public et privés, ont reçu des « actes de  reconnaissance » pour leurs efforts dans l’accompagnement de la presse  en Côte d’Ivoire. 

Le nouveau régime de la  presse en Côte d’Ivoire prend désormais en compte, en plus de la presse  écrite, la presse en ligne. A cet effet, le régulateur a mis en place un  monitoring aux fins de veiller au respect des règles liées au métier de  la presse et à la déontologie. 



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut