International › APA

L’archevêque de Kinshasa dénonce « l’usage abusif du terme mariage »

Le nouvel archevêque de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo a dénoncé dimanche « l’usage abusif du terme mariage» qui n’existe, selon lui, « qu’entre un homme et une femme ».L’homosexualité est une « aventure complètement immorale et incompatible avec le plan de Dieu », a indiqué l’archevêque de Kinshasa dans sa prédication à l’occasion du jubilé de 85 ans de la paroisse saint Pierre, la première paroisse créée en 1933 dans la cité indigène de Léopoldville (ancienne appellation de Kinshasa) par les colonisateurs belges.

Par ailleurs, à une semaine des élections, Mgr Ambongo a exhorté les fidèles catholiques à ne pas se laisser abuser par des discours démagogiques ou par de l’argent ou d’autres présents mais à voter avec responsabilité pour des personnes bonnes, justes, rassembleurs, des personnes sensibles à la souffrance des autres, c’est-à-dire des gens qui craignent Dieu et qui prient dans une vraie église.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut