Société › Biodiversité

L’assainissement demeure « une priorité nationale » (dg onas)

Le directeur général de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS), Lansana Gagny Sakho, a réaffirmé mardi à Dakar sa détermination à contribuer à l’érection de ce secteur au rang de « priorité nationale », en vue d’arriver à un système « efficient et adéquat ».

« Notre priorité aujourd’hui, est d’arriver à développer un système qui passe à l’échelle pour permettre à toute la population d’arriver à un assainissement sain », a-t-il déclaré.

M. Sakho s’entretenait avec des journalistes, à la fin d’une visite de presse organisée à la station d’épuration de Cambérène, à Dakar, laquelle a permis aux journalistes d’avoir un aperçu du fonctionnement du système d’épuration des eaux usées, provenant des ménages de la banlieue dakaroise.

Le DG de l’ONAS a invité à ’’plus de retenue’’, au sujet d’un un outil de valorisation des boues de vidange en énergie, eau et cendres, qui serait installée pour traiter de l’eau destinée à la commercialisation.

« Nous devons éduquer notre population pour que les Sénégalais sachent disséquer le vrai du faux. Notre responsabilité est de donner la bonne information au public », a-t-il lancé.

Appelé « omni processeur », cette unité « ne sert qu’ transformer la boue stabilisée provenant des eaux usées en énergie électrique, laquelle est réutilisée pour faire fonctionner le système. L’ONAS n’a ni la vocation, ni la compétence ou encore l’intention de commercialiser de l’eau de boisson », a-t-il précisé.


« A terme, cette unité installé depuis 2015, nous permettra d’optimiser nos coûts de production et d’économiser de l’énergie à 50% de notre consommation », a indiqué Lansana Gagny Sakho.

M. Sakho annonce, dans cette perspective, le démarrage prochain des opérations de dépollution de la baie de Hann, le déplacement de l’émissaire de Cambérène et une démultiplication de cette unité de production afin que toutes les populations puissent se connecter au réseau d’assainissement.

Le président de l’Association des consommateurs sénégalais (ASCOSEN), Momar Ndao, qui participait à cette visite, a diagnostiqué « un déficit d’information ».

« Cette eau traitée provenant de cette unité est une vapeur d’eau condensée qui est de l’ H2O, elle est propre et ne présente aucun danger, mais n’est pas destinée à la consommation ni à la commercialisation », a-t-il dit.

« La machine est juste là pour valoriser les boues en énergie électrique qui sera utilisée dans le système d’épuration », a conclu Momar Ndao.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut