Société › Actualité

Le concept des Cuisiniers solidaires est repris au Sénégal

Sous le nom des Cuisiniers solidaires, de jeunes Sénégalais mènent désormais des actions anti-gaspillage et solidaires à Dakar, la capitale du Sénégal.

Les actions et les valeurs des Cuisiniers solidaires morbihannais traversent les frontières. Elles sont désormais reprises par de jeunes Sénégalais qui se mobilisent dans la banlieue de Dakar.

Seront-ils les premiers d’une belle et longue série ? À Dakar, la capitale du Sénégal, un groupe de jeunes locaux a choisi de dupliquer les actions anti-gaspillage et de partage, mises en place par des Cuisiniers solidaires Morbihannais.

« Nous avons remarqué et suivi depuis plusieurs mois Les Cuisiniers solidaires sur les réseaux sociaux, explique Mame Issa Sy, cuisinier, puis nous avons contacté Akim Khounchef, le président des Cuisiniers solidaires qui, ravi, a encouragé et soutenu notre initiative. »

Dione Gomis, chef cuisinier à Dakar, une fois vainqueur et deux fois finalistes de l’émission Combat de chefs , un concours équivalent au programme français Top Chef, est, lui aussi, très impliqué dans le projet. « Nous essayons de fédérer des chefs cuisiniers pour qu’ils s’engagent avec nous », fait-il remarquer.

« Nous voulons nous mobiliser pour les enfants »


Les Cuisiniers solidaires sénégalais en sont aux prémices, mais s’investissent déjà beaucoup. « Nous avons économisé pour acheter les tabliers verts et créer les visuels pour mieux nous faire connaître. Nous achetons pour l’instant nous-même sur le marché des aliments sains ! »

Déjà une cinquantaine de personnes les ont rejoints, dont des femmes de leur quartier. « C’est très dur ici. Nous voulons nous mobiliser pour les enfants, les personnes âgées… Nous sommes aussi en discussion avec le directeur d’un établissement pénitentiaire  », explique le collectif.

À plusieurs milliers de kilomètres, Mame Issa, Dione, Jack, Ousmane et toute l’équipe sont heureux d’être dans l’aventure solidaire lancée par l’association vannetaise. «  Partager, ne pas gaspiller et protéger l’environnement sont des valeurs universelles  ».

Des valeurs qui devraient continuer à se propager car, du côté de l’Angleterre et de l’Espagne, des brigades aux tabliers verts pourraient aussi voir le jour.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut