International › APA

Le dénouement des élections municipales trône à la une de presse électronique togolaise

Pas d'image

La publication, mercredi soir, des résultats définitifs des élections locales du 30 juin dernier, par la Cour suprême est le principal sujet abordé par la presse électronique togolaise.« La Cour Suprême a annulé le vote dans deux communes », titre Atlantic Info, soulignant qu’« Après la proclamation des résultats provisoires des élections municipales du 30 juin 2019 par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) il y a quelques jours, la Cour Suprême a proclamé ce mercredi 17 juillet, les résultats définitifs de ce scrutin ».

« Seulement, pour des irrégularités graves, la Cour Suprême a annulé le scrutin dans deux communes. Il s’agit des communes de Wawa 1 et de Zio 4. Cette décision de l’Institution fait suite aux recours déposés par les partis politiques et listes de candidats indépendants qui ont pris part au vote et dont elle a jugé qu’ils relèvent de graves irrégularités dans les deux communes précitées », ajoute le journal en ligne.

Mais « un nouveau scrutin doit avoir lieu au plus tard dans les 30 jours », informe Republic of Togo. Ce dernier, en titre, note que « la page des municipales est presque tournée ». « 39 recours avaient été introduits par plusieurs partis et listes indépendantes. La plupart ont été rejetés», souligne-t-il.

« Les résultats définitifs confirment la vague bleue, le vote attendu dans 5 communes », écrit Togo Breaking News pour sa part.


Dans les détails, le site informe que le parti présidentiel, Unir, largement en tête lors des résultats provisoires, perd pour le moment 17 sièges et obtient au total 878 conseillers municipaux.

« La C14 et les partis politiques comme l’Union des Forces pour le Changement (UFC), l’Alliance Nationale de Changement (ANC) et les indépendants Gapé Debout et Debout Litimé, ont aussi vu leurs sièges diminués. Ceci à cause de l’annulation du vote dans les communes de Wawa 1 et de Zio 4 par la Chambre administrative de la cour ».

« Ces conseillers municipaux sont élus pour un mandat de 6 ans renouvelable une seule fois. Leur mandat prend effet à partir du 18 juillet et prendra fin le 5 juillet 2025 », conclue le site d’informations.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut