International › AFP

Le gouvernement mexicain annonce la vente de l’avion présidentiel

Le gouvernement mexicain a annoncé dimanche la vente de l’avion présidentiel, utilisé pour la dernière fois par le président sortant, Enrique Peña Nieto, pour se rendre au sommet du G20 en Argentine.

« Nous marquons aujourd’hui la première étape de la cession de l’avion Boeing 787-8, plus connu sous le nom de José Maria Morelos y Pavon », a annoncé lors d’une conférence de presse Jorge Mendoza, le directeur de la banque de développement étatique Banobras, qui avait acheté l’appareil.

L’avion quittera Mexico lundi pour un aéroport de fret à San Bernardino, en Californie, où il sera préparé pour un acheteur potentiel.

« Nous honorons la promesse de campagne d’Andrés Manuel López Obrador de céder l’aéronef », a expliqué M. Mendoza.

L’achat de l’avion présidentiel, un Boeing Dreamliner 787-8, par le gouvernement de Felipe Calderón (2006-2012) avait coûté un peu plus de 218 millions de dollars.


Baptisé du nom d’un héros de l’indépendance, il a été utilisé par le gouvernement de M. Peña Nieto pendant près de deux ans.

M. Lopez Obrador, qui a officiellement pris ses fonctions dimanche, avait annoncé durant sa campagne qu’il n’utiliserait pas l’avion présidentiel, ajoutant que « même [l’ancien président des États-Unis] Barack Obama » n’avait pas son propre avion (ce qui est faux), et qu’en tant que chef de l’État il emprunterait des vols commerciaux.

Le secrétaire d’État aux Finances, Carlos Urzua, a par ailleurs annoncé que 60 avions et 70 hélicoptères appartenant au gouvernement seraient également mis en vente prochainement.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut