International › APA

Le maire François Amichia et Treichville saluent la qualification de la Côte d’Ivoire

Pas d'image

Le Maire de Treichville, Albert François Amichia et ses populations ont communié ensemble pour célébrer la qualification des Eléphants de Côte d’Ivoire qui ont validé leur ticket pour le tour suivant de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2019) en battant, lundi au Caire, la Namibie (4-1).Ce lundi, sous le coup de 16h 50 (Gmt et heure locale), alors que le public qui a fait le déplacement du fan zone de Treichville, gracieusement, aménagé au rond-point de la célèbre Rue 12 pour ses administrés,  devisait sur la première mi-temps de Namibie-Côte d’Ivoire (0-1), on annonce l’arrivée sur les lieux du maire de la commune, Albert François Amichia, par ailleurs, ministre de la ville.

Vêtu d’un polo orange et coiffé d’une casquette du Comité national des supporters des Eléphants (CNSE) orange, le maire Amichia est accueilli par les nombreux supporters des Eléphants.

Après un bain de foule  sous la musique de « allez les Eléphants » de Magic System, il prend place sous la bâche où l’avaient précédé plusieurs de ses adjoints et conseillers municipaux.

« Je viens apporter mon soutien à l’équipe nationale et motiver tous ceux qui ont fait le déplacement pour soutenir les Eléphants », confie-t-il à APA. « Le maire choco est là, on va gagner ce match pour se qualifier », lâche, dans le public un supporter qui fait sourire le maire Amichia.

Le match est retransmis sur un écran géant. Lorsque le capitaine Serey Dié envoie un missile pour inscrire le deuxième but ivoirien (58è), c’est la joie dans le public. « Panier ooo panier », crie à tue-tête Diarrassouba Mohamed entre deux coups de trompette aux couleurs nationales, pour réclamer plus de buts.

Cependant, la sérénité n’est pas de mise chez les supporters devant les carences défensives des Eléphants qui multiplient les erreurs. Sur un mauvais dégagement de Gbohouo Sylvain, irréprochable jusque-là, Kamatuka réduit le score (71è ; 1-2). Des jurons à l’endroit du gardien ivoirien fusent de partout. « On ne peut pas lui faire confiance ce type-là », peste Kouao Charles, notre voisin.

Le public ne tient plus sur ses jambes tant la menace namibienne est permanente sur la défense ivoirienne. Et comme une bouffée d’oxygène, le 3è but (84è) de Wilfried Zaha, idéalement, servi par Franck Kessié vient soulager le maire François Amichia et les siens.


« La Côte d’Ivoire peut considérer qu’elle est en huitièmes de finale. Maintenant il faut arranger certains automatismes. Mais c’est déjà bon à prendre et c’est important », déclare M. Amichia, étreint par l’émotion qui sera encore plus vive quand quatre minutes plus tard, Maxwell Cornet inscrit le 4è but ivoirien (88è). C’est le délire ! Le maire exécute quelques pas de danses suivi par le public qui envahit le podium.

Au coup de sifflet final, l’extase est totale. Le public communie avec son maire pour savourer cette qualification.

 « Bravo aux Eléphants. Les garçons ont répondu présents après le faux pas face au Maroc. Il faut maintenant se concentrer sur le tour suivant pour monter en puissance », salue Amichia François faisant un clin d’œil à son collègue Paulin Danho qui l’a succédé au département des sports.

« J’imagine qu’il est un ministre heureux. Sortir de la phase de groupe c’est important. Nous avions été éliminés en 2017 en poule. Je lui adresse mes félicitations ainsi que toute la délégation », conclut le maire Amichia François, ministre de la ville.

Pendant ce temps des scènes de liesse dans les rues de Treichville  comme partout dans les autres communes, laissent libre cours à la joie des Ivoiriens pour cette qualification.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut