International › APA

Le meilleur journaliste ivoirien «désormais condamné à la qualité et à l’excellence»

Le journaliste ivoirien Serge Koléa de la Radiodiffusion télévision ivoirienne ( RTI) qui a remporté le prix du meilleur journaliste de Côte d’Ivoire ( Super Ebony) à l’édition 2019 de la nuit de la communication, est « désormais condamné à la qualité et à l’excellence», a estimé Maurice Kouakou Bandaman, le ministre ivoirien de la Culture et de la Francophonie.«Vous avez couvert pratiquement toutes nos activités. Je vous félicite et j’étends cela aux autres journalistes culturels qui relayent nos activités auprès des populations. Un prix à son prix et vous êtes désormais condamnés à la qualité et à l’excellence», a dit M. Bandaman à M. Koléa qui lui a présenté sa distinction, lundi, lors d’une cérémonie.

 Poursuivant, il a soutenu que la carrière du « Super Ebony» «vient de commencer » avec cette consécration.

De son côté, M. Koléa en sa qualité de journaliste culturel,  a dédié son prix au ministère de la Culture et de la Francophonie estimant que ce département ministériel a déployé beaucoup de moyens pour la promotion de la culture en Côte d’Ivoire.


Sergé Koléa a été désigné le meilleur journaliste de la Côte d’Ivoire au titre de l’année 2019 au terme de la 21è nuit de la communication qui a au lieu le 18 janvier dernier à Yamoussoukro, la capitale politique et administrative ivoirienne.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut