InternationalSociété › APS

Le ministère du tourisme veut « raccourcir » les distances entre Dakar et les sites touristiques

Alioune Sarr, ministre du tourisme et des transports aériens
Journaldusenegal.com avec APS_Toubacouta, 15 oct- Le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr, a déclaré mardi que son département travaille à « raccourcir » les distances entre Dakar et les sites touristiques de l’intérieur du pays, à travers un réseau aérien moderne.
« Aujourd’hui, dans le secteur touristique, il faut raccourcir les distances par les moyens les plus modernes de transport aérien et c’est à cela que nous nous appliquons au sein du département », a-t-il lancé.
Il s’exprimait lors d’une réunion du comité régional de développement (CRD) spécial de relance de l’offre touristique et culturelle du pôle Sine-Saloum (Kaolack, Fatick, Kaffrine), co-présidée à Toubacouta avec son collègue de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, en présence des autorités administratives et territoriales des trois régions concernées.
Alioune Sarr affirme qu’il est aujourd’hui impossible à un touriste de « venir faire 6 heures ou 7 heures de temps pour visiter la réserve de Fathala, située dans la commune de Toubacouta (Fatick) et repartir sur Dakar ».

Il a souligné que c’est la raison pour laquelle « l’Etat a pris la décision de construire un héliport » à Toubacouta, « pour permettre de raccourcir les délais de transport, de raccourcir les distances entre Dakar et Toubacouta ».

Une telle démarche « participe aussi à un renforcement de la destination touristique », a-t-il expliqué, en présence des acteurs locaux du secteur du tourisme.


« L’ouverture prochaine de la ligne Dakar-Washington [par Air Sénégal S.A], en juin 2020, permettra aussi à cette importante communauté noire d’origine africaine vivant aux Etats-Unis de venir vers le Sénégal », a-t-il ajouté.

Cela explique d’autant d’après lui l’importance des mesures pratiques et des recommandations à prendre et à mettre en œuvre à l’issue de ce CRD spécial.

« Le pôle touristique du Sine-Saloum fait partie des espaces à fort potentiel de ressources touristiques. Il joue un rôle capital dans la stratégie de développement et de repositionnement de la destination Sénégal », a souligné le ministre.
Il relève cependant que « la fréquentation touristique reste relativement faible avec des durées de séjour très limitées, qui n’impactent pas fondamentalement sur le profit à tirer de son potentiel ».
Les ministres Alioune Sarr et Abdoulaye Diop, en compagnie des autorités administratives et territoriales du pôle touristique Sine Saloum, ont visité au terme du CRD spécial le site ayant fait l’objet d’une délibération du conseil municipal de Toubacouta pour abriter le futur héliport.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut