International › APA

Le président Kaboré et situation des étudiants burkinabè à Taïwan en couverture des quotidiens

Les quotidiens burkinabè de ce lundi évoquent la situation des étudiants burkinabè en Chine Taïwan après la rupture de la coopération diplomatique avec ce pays, sans oublier de commenter l’entretien accordé par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, à trois télévisions.En première page du quotidien national Sidwaya, l’on voit l’image du chef de l’Etat burkinabè, avec ce titre: «Le président Roch Kaboré, à propos de la gouvernance du pays : + Il y a bel et bien une autorité et le bateau est bien mené+».

Le journal relate que hier dimanche 24 juin, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a accordé un entretien, en direct, à des journalistes de la télévision nationale et des télévisions privées BF1 et Burkina Info.

«La sécurité nationale, la grève au ministère en charge de l’Economie, la création d’emplois, le problème de l’avion présidentiel, les écoles sous paillotes ont été, entre autres sujets abordés», rappelle Sidwaya qui publie l’intégralité de ce ‘’grand oral ».

Pour sa part, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, affiche les propos du président du Faso qui s’est adressé aux syndicats des finances, en ces termes: «Levez votre mot d’ordre et venez on va discuter».

Le journal privé Le Quotidien abonde dans le même sens lorsqu’il affiche cette déclaration du président du Faso : «Les syndicats du ministère des finances doivent lever leur mot d’ordre de grève».

Dans son éditorial, Sidwaya affirme que le chef de l’Etat a précisé que la démarche du gouvernement procède, non pas de la volonté de nuire  à qui que ce soit, mais de s’assurer de la soutenabilité du Fonds commun, passé de 4 milliards à 55 milliards de FCFA.


Selon l’éditorialiste, «il (Roch Kaboré) a lancé trois fois, au cours de l’entretien, un appel aux grévistes à lever le mot d’ordre de grève, à reprendre les activités au nom de la continuité du service public et à renouer le fil du dialogue…».

De son côté, Le Pays, autre journal privé, aborde la situation des étudiants burkinabè à Taïwan, titrant : «Le ministère des Affaires étrangères rassure».

Dans le même ordre d’idées, L’Observateur Paalga cite le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Seydou Sinka, qui a déclaré lors d’un point de presse, samedi à Ouagadougou, que «Toutes les situations sont gérées».

Pendant ce temps, le quotidien national mentionne, en guise de titre : «Etudiants burkinabè de Taïwan: Fortunes diverses entre boursiers et non boursiers».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut