International › APA

Le rapprochement avec Afrique, « point fort » du président suisse sortant

Le président de la Confédération suisse, Alain Berset, dont le mandat d’un an prend fin en décembre, s’est félicité des bonnes relations entre son pays et l’Afrique, soulignant en avoir fait « un point fort » du bilan de son magistère.« Je suis convaincu que nous avons réussi au cours des derniers mois à resserrer encore davantage les liens qui unissent traditionnellement la Suisse et de nombreux pays d’Afrique », a déclaré le président Berset dans une interview à « Reflets Suisse-Afrique », un journal électronique spécialisé sur les relations entre la Suisse et l’Afrique.

Le président de la Confédération suisse, plus haute personnalité officielle de Suisse, est élu par l’Assemblée fédérale, constitué par le Conseil national et le Conseil des États. D’une durée d’un an, son mandat va du 1er janvier au 31 décembre.

« Je suis moi-même allé au Kenya, les présidents du Mozambique et du Bénin sont venus en Suisse en visite officielle, et je me suis souvent entretenu avec des chefs d’État ou de gouvernement africains en marge de rencontres internationales (ONU, Francophonie, World Investment Forum, World Economic Forum) », a affirmé le président suisse, 46 ans et membre du Parti socialiste.

Il a ajouté : « Le monde doit aujourd’hui affronter des défis que nous ne pourrons relever qu’ensemble. L’Europe et l’Afrique, notamment, ont tout intérêt à saisir les opportunités dans les domaines politiques, économiques et culturels et à renforcer leur coopération au niveau international ».

Insistant sur ce qu’il en sait sur de «de nombreux pays africains », le président suisse a dit avoir retenu à leurs actifs une amélioration des conditions préalables au développement de la démocratie et de l’état de droit, au progrès économique et à la lutte contre la pauvreté, ainsi qu’à l’accès à l’éducation et à la santé pour une plus grande partie de la population.


« La Suisse soutient les efforts engagés, en coopérant dans le domaine de l’entraide judiciaire, par exemple, en favorisant les échanges commerciaux, ou encore dans le cadre de la coopération au développement. Les liens qui nous unissent sont divers et les moyens d’approfondir encore davantage nos relations sont tout aussi nombreux », a-t-il renchéri.

Par ailleurs, Alain Berset a relevé au niveau étatique que la Suisse est « en train d’initier toute une série d’accords de suppression de la double-imposition avec plusieurs pays africains, ainsi que certains accords de Protection et de Promotion de l’Investissement ».

« Enfin, a-t-il souligné, les accords aériens figurent également en priorité dans cet arsenal d’accords sectoriels qui sont déterminants dans l’établissement de bonnes conditions-cadres offertes aux acteurs économiques suisses en Afrique ».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut