International › APA

Le RHDP unifié est « un parti prématuré qui n’a pas d’avenir » (Jean-Louis Billon)

Le secrétaire exécutif, chargé de l’information, de la communication et de la propagande du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, ex-allié au pouvoir), Jean-Louis Billon, a déclaré, dimanche soir, à Port-Bouët, cité balnéaire au Sud d’Abidjan, que le Rhdp unifié (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix), la coalition au pouvoir, est « un parti prématuré qui n’a pas d’avenir ».M. Billon s’exprimait lors du lancement de la campagne du candidat du Pdci, Sylvestre Emmou, pour les municipales dans la commune de Port-Bouët, où la Chambre administrative de la Cour suprême a ordonné la reprise du scrutin. 

« Le RHDP reste un enfant prématuré, fragile. C’est un parti qui n’a pas d’avenir », a estimé l’ancien ministre ivoirien du Commerce dans un contexte marqué par l’annonce du Congrès constitutif de ce nouveau parti politique prévu le 26 janvier prochain, au stade Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan.  

Pour lui, cette coalition « s’effritera » avant l’échéance de 2020. Le secrétaire exécutif du PDCI-RDA en charge de l’information, de la communication et de la propagande, a réaffirmé le choix de son parti de présenter « un cadre compétent issu de ses rangs pour la prochaine présidentielle ».

« Le temps des sacrifices est terminé », a lancé M. Billon qui a appelé la population à confirmer le choix de Dr Sylvestre Emmou qui a été victime « d’un hold-up électoral ».

M. Emmou, candidat du Pdci, dont la formation s’est retirée du Rhdp, se présente comme « l’enfant de Port-Bouët ». Il a soutenu qu’il demeure le « bon choix » pour cette commune balnéaire qui abrite l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny.


« Nous sommes suffisamment imprégnés des problèmes de la commune »,  a-t-il fait savoir, annonçant que  son « premier chantier à ouvrir, est celui de la cohésion sociale », devant des centaines de partisans et sympathisants, au terrain de Gonzague, un quartier populaire de la cité. 

La Commission Électorale Indépendante (CEI), dans l’impossibilité de compiler les résultats suite à des destructions de procès-verbaux par des vandales, avait  annulé l’élection des conseillers municipaux du 13 octobre 2018 dans la circonscription électorale de Port-Bouët.Dr Emmou Sylvestre fait face à plusieurs candidats dont celui du Rhdp, Siandou Fofana, ministre du Tourisme et des loisirs.

La campagne électorale pour la reprise des élections locales ivoiriennes, prévues le 16 décembre prochain, s’est ouverte samedi à 00 heure dans deux régions et six communes du pays où les dernières municipales et régionales couplées avaient été invalidées par la Chambre administrative de la Cour suprême.

Sont concernés par ces élections, les régions du Lôh-Djiboua (Divo, Centre-Ouest) et du Guémon (Duékoué, Ouest). Pour les municipales, il s’agit des communes de Grand-Bassam, Bingerville, Port-Bouët, Lakota, Rubino et Boko.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut