Eco et Business › Energie

Le Sénégal lance son premier cycle de licences par appel d’offres international

Le Sénégal a lancé son tout premier appel d’offres international de douze licences libres de recherche pétrolière ce mardi à Cap Town, à la communauté des compagnies étrangères. Grâce à cette initiative le Sénégal espère signer des licences avec les compagnies qui seront retenues en juillet 2020.

S’exprimant lors de la cérémonie de lancement le ministre de l’Energie et du Pétrole Mactar Cissé qui a d’ailleurs donné le ton à ce lancement a assuré que la première phase qui débute ce mardi est une « phase de promotion et de médiatisation qui prendra fin lors de la conférence sur le bassin MSGB (Mauritanie, Sénégal, Guinée et Bissau) en janvier prochain (29 janvier).

« La date à retenir pour tout le monde est le 21 juillet 2020 puisque ce sera la fin du processus », a précisé par ailleurs Joseph Medou, directeur technique de Petrosen dont la présentation a clôt la première partie du forum.

Pour l’attribution définitive des 12 licences représentants des blocs situés en mer et en zone profonde (au moins 3000 m sous l’eau), le processus va prendre sept mois, reparti en deux phases.

La deuxième phase qui démarre de février jusqu’en juillet est celle de l’approfondissement des informations avec d’éventuels achats de données par les compagnies intéressées et  l’expression de leurs offres dans un délai de 2 mois après publication.


D’après le ministre Mactar Cissé, en mettant en application son nouveau code pétrolier, le Sénégal  s’impose à « une obligation de transparence qui n’empêche pas que le pays soit toujours attractif tout en augmentant les parts de l’Etat ».

La délégation a eu une série de rencontres bilatérales à Cap-Town où le ministre Cissé a échangé ce mardi avec une délégation de la Cnooc, la compagnie nationale chinoise du pétrole, après avoir reçu Exxon.

Source : afriquinfos



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut