International › APA

Les enseignants guinéens annoncent le durcissement de la grève

Le Syndicat libre des enseignants et chercheurs guinéens (Slecg) a annoncé, samedi soir à Conakry, le durcissement de la grève, précisant que
les autres fédérations syndicales du pays vont se joindre au mot d’ordre dès la semaine prochaine pour soutenir les enseignants.S’exprimant au cours d’une rencontre avec la presse, le Sg du Slecg, Aboubacar Soumah a indiqué que « la Fédération syndicale autonome des banques, assurance et microfinance de Guinée, la Fédération syndicale des travailleurs de la téléphonie mobile (FESATEL), les syndicats des transporteurs et les mines ainsi que le secteur informel ont décidé d’agir dès la semaine prochaine si le gouvernement ne nous invite pas à l’ouverture de négociations ».

Selon M. Soumah, l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG) a déjà adressé trois correspondances au gouvernement pour la reprise du dialogue.


« Le gouvernement a répondu en disant qu’il est prêt à ouvrir les négociations, mais demande une trêve sociale. Alors l’USTG a décidé d’attendre jusqu’à lundi. Si on ne reçoit aucun appel du gouvernement pour l’ouverture des négociations, mardi, elle tiendra un point de presse au cours duquel toutes les fédérations affiliées à l’USTG vont indiquer une date butoir à partir de laquelle elles vont déclencher une grève générale », a conclu Aboubacar Soumah.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut