International › AFP

Les grands traités nucléaires signés par Moscou et Washington

Les grands traités sur les armes nucléaires signés par Moscou et Washington, depuis le premier conclu en 1963 jusqu’à celui sur les armes de portée intermédiaire (INF), dont Donald Trump veut se retirer.

– Deux traités multilatéraux –

– 5 août 1963 : Traité de Moscou, entre les Etats-Unis, l’Union soviétique et le Royaume-Uni, sur l’interdiction des essais nucléaires dans l’atmosphère, l’espace et sous les mers.

– 1er juillet 1968 : Traité de non-prolifération des armes nucléaires (TNP), essentiellement pour écarter une guerre nucléaire et instaurer une coopération internationale en matière d’utilisation civile de l’énergie nucléaire. En vigueur en 1970 et initialement prévu pour 25 ans, il sera prolongé en 1995 pour une durée indéterminée.

– Des traités bilatéraux obsolètes –

– 26 mai 1972 : Accord SALT I (limitation des armes stratégiques) et traité ABM (missiles antibalistiques). SALT I gelait pour cinq ans le nombre des lanceurs de missiles balistiques intercontinentaux de l’URSS et des Etats-Unis. ABM leur interdisait de mettre en place un bouclier antimissile, mais les Américains s’en sont retiré en 2001.

– 18 juin 1979 : Accord SALT II, qui définissait un plafond précis de bombardiers et de lance-missiles tolérés, ce qui impliquait la destruction du surnombre. Il ne fut jamais appliqué.


– 31 juillet 1991: Traité START I (réduction des armes stratégiques), qui remplaçait les accords SALT. Il prévoyait de faire passer en sept ans le nombre d’ogives nucléaires américaines, de 9.986 à 8.556, et le nombre d’ogives soviétiques, de 10.237 à 6.449. Il a expiré en décembre 2009.

– 3 janvier 1993: Traité START II. Il prévoyait la réduction des deux tiers des arsenaux nucléaires stratégiques américain et russe, mais n’a jamais été appliqué.

– 24 mai 2002: Traité de réduction des arsenaux nucléaires (SORT), qui rendait caduc START II. Les Etats-Unis et la Russie s’engageaient à réduire des deux tiers le nombre de têtes nucléaires pour les missiles de longue portée avant fin 2012 (entre 1.700 et 2.200 ogives).

– Deux traités bilatéraux en vigueur –

– 8 décembre 1987: Traité sur l’élimination des missiles de portée intermédiaire (INF), entré en vigueur en mai 1988. Il prévoit l’élimination et l’interdiction permanente d’une classe entière de missiles balistiques américains et soviétiques de 500 à 5.500 km. Le traité est toujours en vigueur, mais Donald Trump, qui accuse la Russie de ne pas le respecter, a annoncé samedi que les Etats-Unis allaient s’en retirer.

– 8 avril 2010: Nouveau traité START, qui succède à START I et à SORT. Il prévoit une limitation à 1.550 du nombre d’ogives nucléaires et des vérifications mutuelles plus transparentes. Le nouveau START est entré en vigueur en février 2011, pour une durée de 10 ans. Il pourra être renouvelé pour une durée maximale de cinq ans.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut