International › APA

Les verdicts concernant Karim et Khalifa tiennent en haleine les quotidiens sénégalais

Le verdict de la Cour suprême sur l’éligibilité de Karim Wade pour son inscription sur les listes électorales et le verdict de la Cour d’appel sur l’affaire de la caisse d’avance de la ville de Dakar, impliquant notamment le maire Khalifa Sall, sont les deux sujets majeurs traités par les quotidiens sénégalais parvenus vendredi à APA.« Karim reste au Qatar, Khalifa en (cour de) Cassation », titre Sud Quotidien pour faire court.

Mais EnQuête ne s’en arrête pas là, car il voit de « cruels destins » dans le déboutement du fils de l’ex président Wade (2000 – 2012) pour « incompétence » de la Cour suprême et dans la condamnation en appel du maire socialiste, pour qui les peines pécuniaires ont été durcies.

Ils sont des candidats déclarés à la présidentielle de 2019 et le journal estime qu’à moins d’un miracle, les deux hommes « sont out » pour cette joute.

Si les avocats du maire Khalifa Sall soutiennent qu’il « reste des voies de recours » à leur client, ceux du candidat du Parti démocratique sénégalais (PDS, libéral) « accuse(nt) le système judiciaire d’être complice de cette liquidation mise en place par le régime ».

Ce parti ne déchante pas et dans WalfQuotidien une image interpellative de Me Madické Niang est illustrée avec ce titre : « Le PDS promet l’enfer à Macky (Sall) ».

Ce scénario politico-judiciaire inspire Le Témoin qui note que c’est juste du « Benno Bokk Dakh (ensemble pour exclure les opposants) », comme pour indexer une machination de la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar (ensemble pour un même espoir).


« De concert, le même jour, la Cour Suprême et la Cour d’Appel ont éliminé les deux principaux rivaux de Macky Sall à la prochaine présidentielle », affirme le quotidien en manchette.

Pour L’Observateur, le rejet de la requête contre la décision du Tribunal d’instance a été un « coup suprême » pour Karim Wade, même si « Khalifa (Sall reste) en salle d’attente ».

Abordant les pluies diluviennes et leurs lots d’infortunes, Vox Populi s’immerge « dans l’enfer des eaux » du Sénégal. Le journal renseigne que deux femmes de 35 et 82 ans, victimes des dégâts collatéraux de la pluie, sont décédés à Pikine et à Cambérène (banlieue dakaroise).

Pendant ce temps, plusieurs quartiers de Dakar et de Touba (centre) sont sous les eaux, avec une circulation fortement perturbée dans la capitale, d’après ce quotidien.

Le quotidien national Le Soleil met en exergue l’octroi de 118 milliards FCFA de la Banque mondiale au Sénégal. Ce financement est destiné, selon le journal, au relogement des sinistrés de la Langue de Barbarie (nord), à l’éducation, à l’eau et à l’assainissement.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut