International › APA

L’Etat gabonais menace de retirer les permis des orpailleurs hors la loi

Christian Magnagna, ministre gabonais des Mines a intimé l’ordre aux opérateurs de la filière aurifère de se faire recenser afin de permettre une meilleure traçabilité de leurs activités sur l’ensemble du territoire national, indique un communiqué dont APA a reçu copie mercredi.« Tout opérateur qui ne se fera pas recenser durant la période officielle, sera considéré en situation d’illégalité et se verra retirer son autorisation ou permis d’exercer », a averti M. Magnagna.

Selon lui, l’opération qui va se dérouler dans les neuf provinces du pays, vise à réorganiser les activités de la filière aurifère, plombée par une grossière anarchie depuis des années. Christian Magnagna a fait remarquer que ce secteur est gouverné par l’informel depuis des années.


Pour mettre de l’ordre, le ministère a suspendu le 17 septembre dernier toutes les activités d’orpaillage. L’or, exploité généralement de manière artisanale, est susceptible de rapporter d’importantes devises au Gabon.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut