InternationalAPA




Liberté provisoire pour l’ex-ministre burkinabè Auguste Denise Barry

L'ex-ministre burkinabè en charge de la Sécurité, le colonel Auguste Denise Barry, arrêté en décembre 2017 pour «complot et incitation…

L’ex-ministre burkinabè en charge de la Sécurité, le colonel Auguste Denise Barry, arrêté en décembre 2017 pour «complot et incitation à la commission d’acte contraire à la discipline et au devoir», bénéficie, désormais, d’une liberté provisoire, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.Selon les mêmes sources, la liberté provisoire a été prononcée, mardi, par la Chambre de contrôle militaire.

Le colonel Auguste Denise Barry avait été interpellé le 29 décembre 2017, puis transféré à la Maison d’arrêt et de correction des armés (MACA), le 4 janvier dernier.

 Cet Officier supérieur de l’armée burkinabè est poursuivi pour «complot et incitation à la commission d’acte contraire à la discipline et au devoir».

Le procès-verbal de la gendarmerie prononcé, à l’époque par le procureur militaire, faisait ressortir qu’«un projet de soulèvement populaire était prévu pour le 30 décembre 2017, avec pour but ultime de contraindre le régime légalement élu du président Roch Marc Christian Kaboré à démissionner».

M. Barry a été ministre en charge de la Sécurité pendant la Transition et sous l’ex-régime de Blaise  Compaoré. Il est actuellement directeur exécutif du Centre d’études stratégiques en défense et sécurité (CESDES).