International › APA

L’opposition tchadienne menace de boycotter le processus électoral

Pas d'image

Le Front de l’opposition nouvelle pour l’alternance et le changement (Fonac), principale coalition de l’opposition tchadienne, menace, dans un communiqué reçu jeudi à APA, de boycotter le processus électoral enclenché si ses revendications ne sont pas prises en compte.Selon le communiqué signé du coordonnateur du Fonac, Ganghnon Mbaimbal Nadbang, l’opposition a formulé cette menace après avoir constaté « avec regret que le gouvernement n’a toujours pas modifié le décret 216 du 21 février 2019 portant désignation des membres de la Commission nationale électorale indépendante (Ceni) ».

Mardi, un communiqué du Cadre national de dialogue politique (CNDP) a dévoilé le nom du président de la Ceni, en la personne de Kodi Mahamat, désigné par un consensus.  Rejetant cette nomination, le Fonac estime que Kodi Mahamat, « est un militant du MPS, le parti au pouvoir ».

« L’opposition démocratique a transmis au président de la République la liste des partis, qui conformément aux textes en rigueur, doivent être représentants à la Cenu », note M. Nadbang ajoutant que, malgré les instructions du chef de l’Etat demandant au CNDP de corriger les irrégularités, le président de cette structure refuse d’obtempérer.


Dénonçant un abus de la part du président du CNDP, Mahamat Zene Bada, par ailleurs secrétaire général du MPS, le coordonnateur du Fonac l’accuse de s’adonner à des « subterfuges » en cherchant  « à imposer et désigner lui-même les représentants de l’opposition à la Ceni».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut