InternationalAPA




Maroc: Le Roi Mohammed VI appelle à une restructuration « globale » et « profonde » des programmes nationaux d’appui et de protection sociale

Le Roi Mohammed VI a appelé à une restructuration « globale » et « profonde » des programmes et des…

Le Roi Mohammed VI a appelé à une restructuration « globale » et « profonde » des programmes et des politiques nationales d’appui et de protection sociale et à soumettre des propositions portant sur leurs modalités d’évaluation.« J’invite le gouvernement et tous les acteurs concernés à entreprendre une restructuration globale et profonde des programmes et des politiques nationales d’appui et de protection sociale et à soumettre des propositions portant sur leurs modalités d’évaluation », a dit le Souverain dans son discours du Trône prononcé, dimanche soir, depuis la ville d’Al Hoceima.

Pour cela, une approche « participative » est requise. Il convient également de faire preuve d’une certaine « hauteur de vue, d’inscrire l’action envisagée dans la durée et d’user de célérité dans la phase d’exécution. Il importe aussi de procéder à la capitalisation des acquis et à la mise à profit des expériences réussies », a-t-il insisté.

A cet égard, le Souverain a appelé à adopter un ensemble de mesures sociales intermédiaires, « en cohérence avec l’esprit de la restructuration que nous appelons de nos vœux ».

« J’engage donc le gouvernement à amorcer, dans les plus brefs délais, l’élaboration de telles mesures et à me tenir périodiquement informé de leur état d’avancement », a-t-il recommandé, insistant sur la nécessité de se concentrer sur les mesures d’urgence à mettre en œuvre dans les domaines sociaux et économiques pour garantir un impact direct et tangible.

Il s’agit premièrement de donner une impulsion vigoureuse aux programmes d’appui à la scolarisation et de lutte contre la déperdition scolaire, à partir de la prochaine rentrée scolaire, notamment au Programme «Tayssir» d’aide financière à la scolarisation, à l’enseignement préscolaire, au transport scolaire, aux cantines scolaires, aux internats.

Le but recherché est d’alléger les charges supportées par les familles et de les soutenir pour que leurs enfants puissent poursuivre leurs études et mener à terme leur formation, a souligné le Roi.

Deuxièmement, il est impératif de lancer la troisième phase de l’Initiative nationale pour le Développement humain (INDH), en consolidant ses acquis et en recentrant ses programmes sur le développement du capital humain, la promotion de la condition des générations montantes, l’appui aux catégories en situation difficile, et en lançant une nouvelle génération d’initiatives génératrices de revenus et d’emplois, a-t-il ajouté.

La troisième mesure consiste à redresser les anomalies qui entachent l’exécution du Programme de couverture médicale «RAMED», et, parallèlement, refondre en profondeur le système national de santé, qui se caractérise par des inégalités criantes et une faible gestion. 

Pour ce qui est de la quatrième mesure, il convient d’œuvrer avec célérité à l’aboutissement du dialogue social. A cet égard, le Souverain a exhorté les différents partenaires sociaux à tenir compte de l’intérêt supérieur du pays et à faire preuve de sens des responsabilités et d’esprit de consensus pour procéder à l’élaboration d’un pacte social équilibré et durable, à même de rehausser la compétitivité de l’entreprise et de renforcer le pouvoir d’achat des travailleurs dans les secteurs public et privé.