International › APA

Maroc : Une délégation américaine de haut niveau visite les locaux du futur consulat général US à Dakhla

Par Hicham Alaoui — Une délégation américaine de haut rang, conduite par le Sous-secrétaire d’Etat américain en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, David Schenker, et l’ambassadeur US au Maroc, David Fischer, a visité, ce dimanche 10 janvier, les locaux du futur consulat général des Etats-Unis à Dakhla, au Sahara marocain, et ce en présence notamment du ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita.Cette visite intervient un mois après l’annonce du président américain Donald Trump, lors d’un entretien téléphonique avec le Roi Mohammed VI, de la reconnaissance de la pleine souveraineté du Royaume du Maroc sur son Sahara.

Intervenant à cette occasion, l’ambassadeur David Fischer, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse à l’issue de cette visite, a affirmé que la « marocanité du Sahara est inévitable, et que Rabat dispose de la seule solution juste et durable pour résoudre ce conflit ».

Le diplomate Fischer, premier ambassadeur américain à visiter le Sahara marocain, a ajouté que l’annonce de Trump, sur la reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur son Sahara, est le « fruit de plusieurs mois de négociations et consacre des années de préparatifs », notant que chaque administration américaine depuis Bill Clinton a « soutenu le plan d’autonomie marocain comme une solution viable pour parvenir à la paix » dans la région.

Le diplomate américain a déclaré que les États-Unis « n’ont cessé d’investir dans l’avenir des provinces du sud depuis l’administration Obama, principalement grâce à un financement par le biais de l’Initiative de partenariat pour le Moyen-Orient du département d’État, qui se concentrait sur la création d’emplois et le renforcement des compétences de la société civile ».

Selon lui, Washington et Rabat ont travaillé « pendant des décennies avec les Nations Unies, où nous avons cherché une solution pacifique pour sortir le conflit de la stagnation ».

« Le mois dernier, le président Trump a reconnu clairement que le Sahara est marocain, et que le Maroc a la seule solution juste et permanente pour résoudre ce conflit », a-t-il insisté, soulignant que la visite de la délégation américaine dans les provinces du sud du Royaume intervient « pour mettre en œuvre la déclaration du président Trump à travers l’élargissement de la présence du gouvernement américain dans les provinces du sud ».


Au niveau des procédures formelles d’ouverture du consulat américain, l’Ambassadeur Fischer a expliqué que « le gouvernement des États-Unis a déjà franchi le pas de l’établissement d’un consulat général à Dakhla, en ouvrant un consulat virtuel avec une présence numérique comme première étape ». Il a ajouté que « depuis lundi dernier, de nombreux représentants du gouvernement américain sont sur place pour examiner les options d’une présence diplomatique américaine permanente.

Avec l’ouverture prochaine de cette représentation consulaire, les Etats-Unis emboîteront ainsi le pas à la Gambie, Guinée, la République de Djibouti, la République du Liberia, le Burkina Faso, la République de Guinée Bissau, la République de Guinée Équatoriale, la République d’Haïti, premier pays non-arabe et non-africain à ouvrir un Consulat au Sahara marocain, et à la République Démocratique du Congo. Cette représentation portera le nombre de Consulats ouverts dans les provinces du Sud du Maroc à 20 en une année : 10 à Laâyoune (Union des Comores, Gabon, République Centrafricaine, Sao Tomé-et-Principe, Burundi, Côte d’Ivoire, Eswatini, Zambie, Emirats arabes unis et Royaume de Bahreïn) et 10 à Dakhla.

Ce consulat US, à vocation essentiellement économique, en vue d’encourager les investissements américains et la contribution au développement économique et social, permettra également aux Etats-Unis de mieux profiter du positionnement stratégique du Maroc, qui est une plaque tournante du commerce en Afrique, en Europe et au Moyen-Orient.

Par la même occasion, un nouveau portail internet dédié à la promotion économique et à l’appui à l’investissement dans la région de Dakhla-Oued Eddahab a été officiellement  lancé, ce dimanche à Dakhla.

Cet outil incontournable, qui vient renforcer le dispositif d’appui aux activités économiques et à l’investissement, en partenariat entre le Royaume du Maroc et le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, a été lancé en présence notamment du Sous-secrétaire d’Etat américain en charge des questions du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, David Schenker et de nombreuses personnalités.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.03.2021

L’Île de Gorée : le site touristique du Sénégal par excellence.

En effet, sa réputation n'est plus à faire. Cette île au large des côtes du Sénégal (pas très loin de Dakar) a longtemps été centre…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Retour en haut