International › AFP

Migrants: Carola Rackete (Sea-Watch) en appelle à l’UE

Carola Rackete, la capitaine du Sea-Watch 3, a appelé l’Union européenne à s’organiser pour faire débarquer les migrants secourus en mer et éviter de mettre les ONG dans la situation de blocage qu’elle a dû affronter.

La jeune Allemande de 31 ans a été entendue jeudi par le parquet d’Agrigente (Sicile), qui la soupçonne d’aide à l’immigration clandestine après ses manoeuvres pour secourir et faire débarquer des migrants en juin sur l’île italienne de Lampedusa.

« J’ai été très contente d’avoir l’occasion d’expliquer dans le détail la situation du sauvetage que nous avons mené le 12 juin », a-t-elle déclaré en sortant du palais de justice.

« J’espère sincèrement que la Commission européenne, maintenant que le nouveau Parlement a été élu, fera de son mieux pour éviter que ce genre de situation se reproduise et que tous les pays européens vont oeuvrer ensemble à l’avenir pour accepter toutes les personnes secourues par la flotte civile », a-t-elle ajouté.


Dans un communiqué, des experts indépendants de l’ONU ont appelé les autorités italiennes à « mettre fin immédiatement à la criminalisation des opérations de recherches et de secours » des migrants au large de la Libye.

« Secourir les migrants en mer n’est pas un crime », ont-ils insisté, en appelant aussi les responsables politiques à s’abstenir de toute déclaration sur les procédures en cours. Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini (extrême droite), multiplie les attaques contre la capitaine « criminelle ».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut