International › APA

Mohammed VI au Centenaire de l’Armistice : un attachement aux idéaux de liberté et de paix

La participation du roi du Maroc, Mohammed VI, à la cérémonie internationale de commémoration du Centenaire de l’Armistice, organisée dimanche à Paris, est, d’une part, « un témoignage de l’amitié » qui lie Maroc et la France depuis plusieurs siècles et, d’autre part, « un hommage aux vaillants soldats marocains » ayant combattu pour les idéaux de liberté et de paix pendant la première guerre mondiale, écrit la MAP visitée lundi à APA.Le déplacement du roi dans la capitale française est également « un message fort à l’adresse de la communauté internationale, témoignant de l’engagement du Royaume en faveur de la paix et de la stabilité dans le monde », souligne la MAP, avant de mettre l’accent sur l’ « action inlassable » de Mohammed VI « pour la promotion du multilatéralisme et la défense des valeurs universelles de démocratie, de liberté et d’égalité ».

Outre qu’elle se veut « un devoir de mémoire pour se remémorer le sacrifice de tous les soldats ayant participé à cette guerre, quels que soient leur drapeau, leur pays, leur foi, leur nationalité, pour le triomphe de ces idéaux universels », la commémoration du Centenaire de l’Armistice a offert  « l’opportunité d’honorer dignement les nombreuses victimes marocaines qui ont écrit une page de l’histoire maroco-française en lettres d’or et posé les jalons d’une grande amitié ».

Les régiments marocains, qui ont pris part à  la seconde guerre mondiale (1939-1945) « faisaient partie des unités les plus décorées et les plus distinguées », relève la MAP pour qui « La commémoration du Centenaire de l’Armistice du 11 novembre 1918 invite les générations montantes à tirer les meilleures leçons du passé pour ne point commettre les mêmes erreurs et pour édifier un avenir sûr, prospère et paisible ».


C’est, estime la MAP, tout le sens du forum de Paris sur la Paix organisé le même jour dans le cadre de cette commémoration et destiné à réaffirmer l’importance du multilatéralisme et de l’action collective pour construire l’avenir de l’humanité dans la paix.

Environ 70 chefs d’État et de gouvernement, des représentants des institutions européennes, de l’Organisation des Nations Unies et de plusieurs autres organisations internationales ont pris part à la cérémonie de commémoration organisée à l’Arc de Triomphe.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut