International › APA

Municipales à Port-Bouët: « personne ne peut m’enlever le titre de Pdci » (Siandou Fofana)

Le ministre ivoirien du Tourisme et des loisirs, Siandou Fofafa, candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp, la coalition au pouvoir), aux élections municipales de Port-Bouët, dans le Sud d’Abidjan, a dit samedi que « personne, ni aujourd’hui ni demain » ne peut lui enlever son titre de Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), son parti.« Ceux qui médisent sur notre compte, c’est parce qu’ils n’ont pas de programmes (…) nous héritiers d’Houphouët-Boigny, nous ne pouvons jamais avoir à trahir nos différentes familles politiques. Et moi, mon origine, c’est le Pdci et personne, ni aujourd’hui ni demain ne peut m’enlever le titre de Pdci », a-t-il déclaré.

« La danse des vautours doit cesser parce que nous nous connaissons et ils savent pertinemment que nous avons la force, parce que nous les avons aidés à se réaliser et à exercer des mandats, ils veulent avoir à nous payer en monnaie de singe. Honte à ceux-là qui sont en train de goupiller un complot contre Port-Bouët », a affirmé M. Siandou.

Il a toutefois assuré devant des milliers de militants que quels que soient les difficultés et les problèmes, la liste qu’il conduit fera en sorte pour atteindre le cap de développement de Port-Bouët, une cité balnéaire qui abrite l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny.

Au soir du 13 octobre, il compte pouvoir avoir l’onction du peuple, pour « changer Port-Bouët » et donner un meilleur visage à la commune en créant des emplois et en développant les infrastructures pour une meilleure vie des habitants dont un grand nombre vit dans des quartiers précaires.

A l’endroit de ses adversaires, il a laissé entendre qu’ « il est loisible de prétendre aux postes parce que toutes les ambitions sont légitimes, mais de grâce on ne vient pas à la mairie pour apprendre à gérer et à minimiser avec la vie des gens, car on vient pour donner le meilleur de soi ».

« On vous donne rendez-vous vendredi prochain pour que vous veniez voir à l’hôpital général l’ensemble de équipements que nous apportons pour le développement de la santé à Port-Bouët,  puisque vous méritez mieux et nous n’attendons pas d’être maire pour le faire », a-t-il lancé aux habitants.

Dès mardi, il promet « le lancement des travaux des 13 routes de la route de Bassam qui dessert Jean Folly, Gonzague », des quartiers populaires. Et ce, avec les autorités compétentes afin que les habitants de la commune ne subissent pas la vulnérabilité et la pauvreté.


« Nous nous engageons à vous éclairer les quartiers qui ne sont pas éclairés à partir de jeudi. C’est notre concours et ça nous le ferons dans les deux semaines de la campagne pour que vous soyez bien choyés, mais mieux, nous ferons en sorte qu’on commence les travaux de deux centres de santé et de deux écoles à nos propres frais », a-t-il promis. 

Il s’est en outre engagé à construire un nouveau foyer des jeunes grâce à un don d’un ami avec tous les équipements nécessaires. Par ailleurs, un terrain sera acquis pour la réalisation de la Maison des femmes en vue de leur autonomisation. Celles-ci devaient bénéficier d’un fonds de garantie de 2 milliards Fcfa.

La commune de Port-Bouët est dotée d’un budget de 10 milliards Fcfa. Pour conquérir cette cité, M. Siandou devra battre son principal challenge Sylvestre Emmou, candidat du Parti de Côte d’Ivoire (Pdci),  formation politique dont il est issu.

Au sein du Pdci, certains cadres et militants sont favorables au Parti unifié Rhdp, la coalition présidentielle, tandis que d’autres s’ont opposés à ce que l’ex-parti unique soit dissout dans cette formation politique regroupant les partis alliés au pouvoir.

Le secrétaire exécutif en chef du Pdci, Maurice Kakou Guikahué, avait annoncé le 22 juillet 2018 l’exclusion de dix et huit cadres et militants de la formation identifiés comme membres fondateurs du Parti unifié Rhdp, la coalition au pouvoir, face à la presse.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut