International › APA

Ouattara appelle à une « riche » et « étroite » collaboration entre l’Assemblée nationale et le Sénat

Pas d'image

Le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara a appelé, jeudi, les deux chambres du Parlement ivoirien, le Sénat et l’Assemblée nationale, à une « riche » et « étroite » collaboration.« Nous appelons de tous nos vœux une riche et étroite collaboration entre l’Assemblée nationale et le Sénat », a déclaré le président ivoirien à l’ouverture solennelle de la session 2019 du Sénat à Yamoussoukro, la capitale administrative et politique du pays.

M. Ouattara a, également, exhorté les Sénateurs à « enrichir le débat parlementaire en y apportant le point de vue des collectivités territoriales » qu’ils représentent ainsi leurs « compétences et expériences plurielles ».

Rappelant son engagement de doter la Côte d’Ivoire d’un « second niveau de contrôle parlementaire de l’action du gouvernement», le chef de l’Etat Alassane Ouattara a indiqué que  « l’ouverture solennelle de cette session marque (…)  une véritable mutation institutionnelle avec la mise ne place du Sénat avec  ses 99 membres telle que prévue par la Constitution de la 3è République ». 

« Elle (la mise en place du sénat) vise à renforcer le contrôle législatif de l’action gouvernementale en vue d’accroître l’efficacité à œuvrer en faveur de la paix et de la stabilité dans notre pays », a poursuivi Alassane Ouattara, estimant que « la Constitution de la 3è République vise à garantir à chaque Ivoirienne et à chaque Ivoirien le respect de ses libertés et de ses droits quel que soit son rang social, ses origines, son ethnie ou sa religion ».

Selon l’Exécutif ivoirien, la Constitution du 8 novembre 2016 permet de « poursuivre l’œuvre de paix et de développement du père de la Nation, le Président Félix Houphouët-Boigny et l’installation du Sénat, la Chambre haute du Parlement, présentée souvent comme la chambre des sages, contribue à atteindre cet objectif ».

 Il a expliqué que le Sénat, en relation avec l’Assemblée nationale, a pour mission principale d’assurer une plus grande rigueur dans le travail parlementaire de contrôle de l’action du gouvernement. 


« Il sert, également, de levier dans le développement de proximité de notre pays dès lors qu’elle (la chambre) constitue la représentation des collectivités locales. (…) Le Sénat est un cadre idéal d’échanges et de réflexion de haut niveau en vue de contribuer à la consolidation et à l’enracinement de notre jeune démocratie », a insisté M. Ouattara.

« La Côte d’Ivoire attend de votre institution qu’elle apporte au Parlement les moyens de tirer profit de la richesse de la démocratie participative  et de proximité. Vous écrivez donc une nouvelle page de l’histoire institutionnelle de notre pays », a encore  dit Alassane Ouattara à l’endroit des 99 sénateurs. 

Selon lui, l’installation du Sénat à Yamoussoukro est « la traduction de notre engagement à rendre effectif le transfert de la capitale », appelant ses concitoyens à « apporter leur soutien à cette nouvelle institution afin de l’aider à atteindre ses objectifs pour le renforcement de la démocratie et du développement de notre beau pays dans la paix ».

Le Sénat est la chambre haute du Parlement ivoirien avec la 3è République en 2016. Il assure la représentation des collectivités territoriales et des Ivoiriens établis hors de Côte d’Ivoire. Deux tiers des 99 sénateurs sont élus au suffrage universel indirect. Le tiers restant a été nommé le 3 avril dernier, par le président Ouattara comme le stipule la Constitution.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut