International › APA

Ouverture à Marrakech d’une conférence sur le salafisme

Une conférence portant sur le salafisme (courant conservateur de la religion musulmane) s’est ouverte, mercredi matin à Marrakech, afin de permettre aux Oulémas et Halimates africains de la Fondation Mohammed VI de mieux cerner ce concept controversé et très usité dans le monde musulman, a constaté APA.Pour cette première journée, les Oulémas et Halimates africains de la Fondation Mohammed VI vont s’entretenir du thème : « Le terme salafisme : sens et représentations ».

D’éminents professeurs des universités marocaines vont animer ces deux séances pour aider les Oulémas et Halimates à mieux comprendre ce qu’est le salafisme, un terme souvent affilié à l’extrémisme et au radicalisme qui sont des concepts prohibés par la religion musulmane.

Ainsi, le professeur Abdul Qader Batar, spécialiste de la doctrine et de la logique à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’université de Oujda, va entretenir les guides religieux subsahariens sur le « Concept et (la) Teneur » du mot « salafisme ».

M. Saïd Bihi, président du Conseil Local des Oulémas de la préfecture Hay Al Hassani à Casablanca abordera la « Transformation sémantique et son rapport avec le référentiel intellectuel ». S’ensuivra l’intervention de M. Hassan Siding Kizing, membre de la section de la fondation en Tanzanie qui va porter sur l’« Ecart terminologique et son rapport avec le référentiel historique ».


Le speech de Mme Mimouna Somahoro, enseignante à l’Institut Spécialisé des Imams de Côte d’Ivoire portant sur l’ « Approche basée sur (le) Al-Ijtihad et son lien avec les dispositions de la charia » mettra fin aux présentations.

Il est prévu, par ailleurs, une séance de clôture consacrée à la « présentation des conclusions de la conférence » et la « lecture de la déclaration finale » pour clore les activités de la première journée.

La deuxième journée portant sur le « Phénomène du salafisme : dimensions et retombées » abordera plusieurs thématiques dont les « Questions du credo religieux et écoles d’interprétations théologiques ».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut