International › APA

Près du dénuement, le département de Goudiry va « voter Macky Sall »

Goudiry, une commune de la région de Tambacounda (est), « s’engage », selon les responsables locaux de la coalition Benno Bokk Yakaar, à réélire le candidat sortant Macky Sall, cela en dépit du niveau de pauvreté souligné, jeudi soir lors d’un meeting, par certains habitants à APA.Souleymane Cissé, 45 ans, pieds empoussiérés, t-shirt sous l’effigie de Macky Sall porté sur sa tenue verte avec une casquette marron un peu relevée sur sa tête, est arrivé à Goudiry depuis l’après-midi en provenance de Kothiary, une commune située à « 35 km » de là. Le jardinier de profession a coupé ce jeudi ses activités pour être parmi ses voisins enregistrés dans un « bus affrété par l’un des politiciens » de sa localité. Il va assister avec tous ces gens au meeting que doit présider la nuit, dans le département, Macky Sall. Il a par ailleurs² plein de doléances à soumettre au chef d’Etat sortant qu’il n’aurait cependant pas l’opportunité d’approcher bien que le voyant de loin.

« On veut des projets dans notre localité pour permettre à nos jeunes de travailler. Notre principale activité est l’agriculture, mais à la fin de l’hivernage, tout le monde devient oisif », a confié le chef de famille quarantenaire, qui n’a pourtant pas de grands enfants pour l’aider dans son travail qui nécessite un grand besoin en eau.

« Nous avons un forage, mais il coupe le plus souvent. Je puise de l’eau dans le champ voisin, et cela m’éreinte chaque jour. Je me suis marié il n’y a pas longtemps. Mes enfants sont encore petits », a indiqué M. Cissé, qui semble au regard peu intéressé du grand rassemblement qui se passe ici bien qu’il soit venu pour cela.  

A la question s’il va voter pour Macky Sall le 24 février 2019, jour du premier tour de la présidentielle, il répond « non » avant de se rétracter et de nous dire de nous limiter uniquement à transmettre ses doléances.

Tout le contraire de Souleymane Cissé, la dame Aissata Yadel Sam, habitante de Goudiry vêtue d’un ensemble grand boubou aux couleurs de la coalition Benno Bokk Yakaar. Elle réserve sa carte d’électeur au candidat Macky Sall vu tout « l’amour » qu’il éprouve pour ce « parent qui est foncièrement bon ».

« Je suis originaire de la commune de Agnam Civol (nord), dans la même localité que Farba Ngom (député et maire de cette zone). Mon contentement pour Macky est justifié par sa bonté et sa piété. Et Farba Ngom a beaucoup fait pour notre commune », a avoué la mère de famille, qui vit à Goudiry depuis « 40 ans ».

Même si elle a deux enfants qui poursuivent aujourd’hui leurs études en France après leur baccalauréat, Mme Sam demande par ailleurs aux autorités d’aider les jeunes de Goudiry à « trouver de l’emploi ».


Parmi ces jeunes chômeurs de Goudiry, se trouve Ely Sy, 28 ans, étudiant en Lettres modernes à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Même s’il n’éprouve pas beaucoup de difficultés dans la capitale grâce au soutien financier permanent de sa famille, « ce n’est pas le cas » pour beaucoup de ses camarades de Goudiry.

En vacances « depuis  trois mois dans son village », il note que c’est tout une corvée pour venir ici vu l’état défectueux des pistes routières, surtout « l’axe Bakel-Tamba ».

Ce « sympathisant du Parti de l’unité et du rassemblement (PUR) » du candidat Issa Sall, ayant pourtant un t-shirt marron de BBY enroulé sur la main, a également plaidé pour l’amélioration de la « qualité de l’eau des forages » de sa localité.

Au début du meeting, après l’arrivée de Macky Sall à 19h14, Madani Ndiaye, un haut-conseiller au HCCT, a soulevé lui aussi des revendications de la population « fatiguée » de Goudiry en termes de « projets agricoles, hôpitaux et surtout le PUMA ». Auparavant, le responsable politique est revenu sur les réalisations du président sortant, dont « huit pistes de production » durant son septennat, avant de lui assurer un score de « 100% » dans ce département qui compte 44.739 électeurs sur un total national de 6.683.043.

Dans son intervention, le candidat Macky Sall a mentionné les « 16 systèmes hydrauliques » réalisés et les « 26 villages électrifiés » dans ce département, sans compter la distribution de « matériels agricoles ».

Et en cas de réélection, cela après avoir atteint « la barre des 75% au minimum ici », il promet de donner « satisfaction » à leurs « doléances », avec notamment la poursuite du programme d’électrification rurale, l’édification d’un Espace numérique ouvert (Eno), la construction de pistes routières traversant Goudiry (Tamba et Kidira) et ferroviaires pour bien voyager au Mali.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut