International › APA

Présidentielle sénégalaise : la suprématie de Macky Sall à l’épreuve dans sa ville natale

Pas d'image

Macky Sall, né en 1961, candidat à sa propre succession pour la présidentielle de 2019, va voter demain dimanche 24 février, jour du premier tour, au centre du CEM Thierno Mamadou Sall de Fatick (centre-ouest), sa région natale où beaucoup d’habitants ont confié samedi à APA qu’ils allaient lui renouveler leur confiance.Aly* (nom d’emprunt), un jeune conducteur de moto Jakarata, moyen de transport le plus prisé dans le centre-ville de Fatick, ne votera pas ce dimanche. A destination de la préfecture de la ville, où de nombreuses personnes étrangères voulant voter demain ici viennent présenter leurs ordres de mission spéciaux pour obtenir le visa du préfet après celui du président de la Commission électorale départementale (Ceda), il nous confie avoir perdu sa carte d’électeur. Mais dans son cœur, l’électeur qu’il aurait été aurait choisi le candidat Macky Sall, un « fils de la ville qui a beaucoup fait pour cette localité ».

C’est la même impression que donne Babou Barry, dit Vieux, qui répond par « ça c’est certain ! » à la question de savoir si sa carte est pour Macky.

Trouvé à la devanture de sa maison, dans le quartier Ndouck, non loin de Peulgha où se trouvent la maison familiale et le lieu de vote de Macky Sall, M. Barry, 69 ans, a bon espoir que le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY, ensemble pour un même espoir) « va passer au premier tour » et réalisera un score de « 90% » à Fatick où il jouit d’un « vote affectif ».

« Non seulement, il est un fils de Fatick, mais il a réalisé beaucoup de choses qui plaident pour sa réélection. Rien que le désenclavement au niveau de la région, les routes, les pistes de production, le point de Foundiougne et l’électrification méritent qu’on le réélise », a dit l’agent des douanes à la retraite. 

Il est renforcé dans sa conviction par son épouse Sokhna Ndiémé Faye qui souligne les importants travaux effectués pour approvisionner les usagers de Fatick d’eau douce, un liquide longtemps marqué par une salinité qui teinte à l’ocre les dents des natifs des localités du centre du pays.

Fort de tout cela, Babou Barry a porté son choix sur Macky Sall, indiquant que « ses adversaires ne nous ébranlent pas ». Et parmi ceux-ci, on retrouve plus loin le vieillard  Elhadji Mame Aly Diop et son fils Pape Adama Diop, tous deux électeurs du Parti de l’unité et du rassemblement (PUR) du candidat Issa Sall même si d’autres membres de leur famille vont voter pour  Macky Sall.

Très remonté contre ce dernier pour qui il a pourtant voté en 2012, Elhadji Mame Aly Diop souligne qu’il n’a « bénéficié d’aucun sou de Macky Sall » depuis son élection et ne voit par ailleurs pas de bilan positif réalisé durant son septennat. Et même s’il a fait des réalisations physiques, « le développement humain devait précéder », ajoute Pape Adama Diop.


La région de Fatick compte 322.290 électeurs sur les 6.683.043 personnes du fichier général, là où le département de Fatick a 160.733 électeurs qui vont voter dans 374 bureaux répartis dans 22 centres, renseigne Ibrahima Cissé, président de la Ceda de Fatick. 

Le responsable note par ailleurs que « toutes les conditions sont réunies » pour un bon déroulement du scrutin présidentiel de ce dimanche.

« Toutes les actions prises par le préfet et le sous-préfet du département sont soumises à mon niveau. Quand il nomme le président du bureau de vote, je contresigne. Si éventuellement, je sais que telle personne n’est pas indiquée, je suis libre de le noter et de ne pas apposer ma signature », a indiqué M. Cissé.

Macky Sall, qui a reçu un accueil triomphal à Fatick il y a une semaine, lors d’un meeting de campagne, va tenter de confirmer sa suprématie dans cette ville dont il a longtemps dirigé la mairie.

Pour cette présidentielle, il sera aux prises avec quatre candidats de l’opposition : Issa Sall, natif de la commune de Tattaguine (Fatick), Madické Niang, Idrissa Seck et Ousmane Sonko.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut