International › APA

Presse ivoirienne: le groupement des éditeurs plaide pour un «régime fiscal particulier» du secteur

Le président du Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (GEPCI), Patrice Yao, a souhaité jeudi un « régime fiscal particulier » du secteur vu la situation «difficile» que connaissent les entreprises, à l’issue d’un échange avec le directeur général des impôts, Abou Sié Ouattara.« La situation fiscale des entreprises de presse au niveau général est difficile, c’est pourquoi nous avons proposé que ce secteur puisse bénéficier d’un régime fiscal particulier», a dit Patrice Yao, au terme d’un exposé du directeur général des impôts sur le dispositif fiscal du secteur.  

Pour stabiliser les activités des entreprises de presse, le Gepci compte réunir « assez rapidement » les éditeurs, les imprimeurs et les acteurs en charge de la distribution pour faire l’état des lieux et formuler des propositions globales, a-t-il ajouté.  

Cette rencontre en vue ne va pas seulement concerner les éditeurs de presse mais « l’ensemble du secteur et je pense que cela pourrait être bénéfique pour le secteur des médias », a-t-il poursuivi, avant d’ajouter « nous sommes totalement disposés à un rapprochement ». 

« Je crois que c’est ce que nous allons faire et il y a des discussions, des échanges qui sont entamés », pour poursuivre les réflexions, a fait savoir le président du Gepci, qui compte s’y « atteler assez rapidement » pour porter ce problème.   


« Pour nous, c’est comment travailler à rendre le secteur viable et que les éditeurs de presse puissent travailler à sauvegarder les emplois », a dit Patrice Yao, face à des journalistes. Cette action vise à consolider les activités des médias qui bénéficient, chaque année, d’une subvention de l’Etat.

Pour sa part, le directeur général des impôts, Abou Sié Ouattara, s’est félicité de cette rencontre qui a permis d’entretenir les membres du Gepci sur la fiscalité applicable au secteur de la presse et entrevoir en fonction des difficultés « l’assistance et les conseils » à apporter.

M. Ouattara répondait à une invitation du Gepci. Au cours des échanges,  il a amené les chefs d’entreprises de presse et les acteurs du secteur à « comprendre et appliquer la législation fiscale» . Il a par ailleurs fait des « propositions » pour une gestion fiable des organes de presse.  


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut