Politique › Actualité

Programmes politiques: Les attentes des syndicalistes

Malgré les efforts dans l’élaboration des programmes, force est de constater que les candidats pèchent, pour le moment, dans la vente de leurs produits.

Pour l’élection à venir, le président de l’Union des magistrats sénégalais (Ums), Souleymane Téliko, estime que les offres programmatiques occuperont une place fondamentale. Le chantre de l’indépendance du pouvoir Judiciaire affirme qu’ils accorderont beaucoup d’intérêt à ce que proposent les différents candidats. ‘’Tout ce qui intéresse l’Ums, c’est comment mettre en place au Sénégal un système qui permette à tous les magistrats de s’épanouir. Pour le moment, les deux seules personnes dont j’ai eu écho de leurs propositions, c’est Pape Diop, qui s’engage à soustraire le président et le ministre de la Justice du Csm. Mais lui-même a dit qu’il n’a pas encore son programme définitif. On attend donc de voir’’, informe le magistrat.

Pape Diop, selon lui, est resté aphone sur la composition ainsi que les sur attributions.

Tout le contraire d’Abdoul Mbaye dont une bonne partie des propositions cadrent avec leurs préoccupations. Il ajoute : ‘’Nous attendons de voir de près les propositions de chaque candidat. En tant qu’Ums, nous ne pouvons pas apprécier les programmes, mais s’il y a des plateformes de la société civile qui nous invitent à analyser avec elles les meilleures offres pour l’indépendance, nous sommes prêts à les accompagner’’.


Le président de l’Ums salue ainsi tous les candidats qui comprennent comme eux que l’indépendance, certes, c’est d’abord et avant tout une question d’homme, mais c’est aussi une question de système.

Pour Mballo Dia Thiam du Sutsas, les acteurs de la santé attendent également de voir les offres des uns et des autres pour pouvoir se déterminer. ‘’Je pense, affirme-t-il, que les candidats sont en train d’attendre la campagne. Pour le moment, on ne les sent pas encore. Moi, je les vois juste faire des sorties, mais je ne peux rien vous dire par rapport à leurs programmes. Ils gagneraient à les porter à la connaissance du peuple, si ces programmes existent’’.

Saourou Sène, quant à lui, considère que même si son organisation ne peut pas se permettre de juger les candidats, il serait utile, pour chacun, de jeter un œil. ‘’Ce sont les enseignants, pris individuellement, qui vont regarder ce que propose chaque candidat pour le système éducatif qui n’a cessé de connaitre des difficultés. En fonction des offres, chacun, en son âme et conscience, avisera. Mais notre structure n’a pas prévu d’entreprendre une quelconque démarche dans le but d’auditionner des politiques. Moi, je pense juste que c’est bien de faire des programmes, mais c’est encore mieux de savoir tenir ses promesses’’, peste le syndicaliste.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut