International › AFP

Quatorzième jour de sit-in devant le QG de l’armée à Khartoum

Des milliers de Soudanais étaient rassemblés vendredi devant le QG de l’armée à Khartoum, accroissant la pression sur les nouveaux dirigeants militaires appelés à transférer rapidement le pouvoir à une administration civile, ont indiqué des témoins.

Il y a quatre mois jour pour jour, un mouvement populaire a commencé au Soudan pour protester au départ contre le triplement du prix du pain dans un pays à l’économie exsangue. Il s’est rapidement transformé en contestation contre le général Omar el-Béchir qui a été destitué le 11 avril par l’armée après près de trois décennies au pouvoir.

Depuis son reversement, un Conseil militaire de transition dirigé par le général Abdel Fattah al-Burhane a pris le pouvoir et a résisté jusque-là aux appels des manifestants à le transférer à une administration civile.

Déterminés à maintenir la pression, les Soudanais campent depuis le 6 avril devant le QG de l’armée dans le centre de Khartoum.

Au 14e jour du sit-in, des milliers de personnes étaient toujours rassemblées là.


Jeudi, les routes menant au secteur étaient noires de monde, après un appel à la mobilisation lancé par des militants sur les réseaux sociaux.

« Pouvoir aux civils, pouvoir aux civils », ont scandé les manifestants jusqu’à l’aube vendredi, selon des témoins.

Les Soudanais se préparent à faire la prière hebdomadaire musulmane sur le site de la protestation, a précisé l’un d’eux.

« Je ne quitterai par le site tant que Burhane n’a pas transféré le pouvoir à un gouvernement de civils », a dit Wali Aldine, qui a rejoint le sit-in après la destitution de M. Béchir.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut