International › APA

Rabat : le CCM célèbre un siècle de production cinématographique étrangère au Maroc

Le Centre cinématographique marocain (CCM) a célébré, lundi à Rabat, la journée nationale du cinéma sous le thème « Un siècle de production étrangère cinématographique au Maroc (1919-2019) : Bilan et perspectives ».Cette journée nationale du cinéma de 2018 est « une occasion de réunir les différents intervenants dans le domaine de la production étrangère au Maroc afin de débattre sur la reconnaissance de notre pays, depuis près d’un siècle, comme un lieu privilégié des tournages internationaux », selon le CCM.

Les travaux de la Journée se sont focalisés sur les nouvelles mesures incitatives du Maroc en faveur de la production étrangère et appliquées depuis le 15 février 2018, poursuit-on de même source.

Le secteur du cinéma est devenu, dans un contexte économique caractérisé par la mondialisation, un pôle de concurrence internationale pour l’attractivité des investissements étrangers, selon le document, ajoutant que les opportunités offertes dans ce domaine favorisent naturellement la création d’emploi, la promotion touristique du pays et la professionnalisation des ressources nationales du secteur.

Le Maroc a un historique confirmé dans le domaine de l’accueil des productions étrangères grâce à ses multiples attraits notamment la stabilité politique, la tolérance, la lumière et la diversité des sites, fait savoir le communiqué, soulignant toutefois que les motivations des producteurs étrangers pour choisir une destination deviennent aussi d’ordre financier car leur préoccupation est de réduire les coûts de production et/ou d’obtenir des financements complémentaires.


Lors de la cérémonie d’ouverture, des producteurs et professionnels du cinéma se sont attaqués au représentant du ministère de la Communication, qui a représenté son ministre absent de cette rencontre en raison d’une réunion à la dernière minute à la Présidence du gouvernement, en exigeant de lui de répondre à leurs revendications portant notamment sur les subventions qui n’ont pas encore été versées par le ministère.

« Nous sommes là pour transmettre un message clair au ministre : On en a ras-le-bol des promesses et on veut que le ministère honore ses engagements et nous verse les subventions pour nos productions cinématographiques. Nous avons des familles derrière nous qui souffrent de cette situation inacceptable », a lancé d’un ton coléreux un réalisateur à l’adresse du représentant du ministère.

Peu après, la salle s’est calmée après que le modérateur de l’événement ait assuré les protestataires que le représentant du ministère est prêt à transmettre au ministre de tutelle les revendications et doléances des professionnels du cinéma.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut