International › APA

RDC : Alexis Tambwe Mwamba quitte la présidence du Sénat

Alexis Thambwe Mwamba, était depuis quelques jours dans le collimateur de la justice, mais aussi de l’Inspection générale des finances.La descente aux enfers se poursuit pour le camp de l’ex-président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila. Après la chute du président de l’Assemblée nationale en décembre et la destitution du Premier ministre en janvier dernier, c’est au tour du président du Sénat de jeter l’éponge sous la pression du camp Tshisekedi.

« Dans son argumentaire contre la motion de sa déchéance au Bureau du Sénat, l’honorable Alexis Tambwe Mwamba remet sa démission au poste du Président du Sénat », lit-on sur le compte Twitter officiel du Sénat de la RDC.

Alexis Tambwe Mwamba n’a donc pas attendu le résultat de l’examen des pétitions contre les sept membres du bureau que devrait mener le bureau provisoire installé par partisans de Félix Tshisekedi.

Alexis Thambwe Mwamba, proche de l’ancien président Joseph Kabila, est soupçonné par le parquet près de la Cour de cassation de détournements de deniers publics.

Dans son réquisitoire, le procureur cite quelques faits. Le 6 janvier de cette année, le président du Sénat a tiré pour le compte de son institution trois chèques d’un montant respectif de deux millions d’euros, un million de dollars et un million de francs congolais.


Dans le même document reçu le 1er février par la chambre haute du Parlement, le procureur explique que l’argent a d’abord été retiré par le trésorier du Sénat, qu’il a été donné au conseiller financier du questeur avant d’être remis au président chez lui à domicile. Pour le parquet, ces faits sont « susceptibles de constituer l’infraction de détournement de deniers publics ».

Alexis Thambwe Mwamba avait démenti les accusations du parquet et déclarait à propos des pétitions que « Nous sommes en démocratie, il n’y a pas de poste qui soit là pour la vie, ça n’existe pas. On a un mandat et un jour si ceux qui m’ont donné le mandat décident que je dois partir, je dois partir, ce n’est pas la fin du monde. »

Il n’aura finalement pas attendu la décision de ses mandataires pour rendre le fauteuil de président de la chambre haute du parlement congolais.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut