International › AFP

Rome favorable à des « centres d’accueil » pour migrants au sud de la Libye

Le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini a indiqué lundi à Tripoli que l’Italie allait proposer l’installation de « centres d’accueil et d’identification » au sud de la Libye lors du sommet de l’Union européenne jeudi à Bruxelles.

« Nous soutiendrons, d’un commun accord avec les autorités libyennes, la mise en place de centres d’accueil et d’identification (de migrants) au sud de la Libye, à sa frontière externe, pour l’aider autant que l’Italie à bloquer la migration », a déclaré M. Salvini.

Le ministre italien qui s’exprimait au cours d’une conférence de presse au côté du vice-Premier ministre libyen du Gouvernement d’union nationale (GNA) Ahmed Meitig, n’a pas précisé dans quel pays ces centres devraient être installés.

M. Meitig a pour sa part indiqué que son pays « refuse catégoriquement l’installation de camps pour migrants en Libye ».


Il a affirmé avoir invité les pays européens de la Méditerranée, par le biais de l’Italie, à participer à un sommet sur l’immigration en septembre à Tripoli.

Lors de sa brève visite dans la capitale libyenne, M. Salvini s’est entretenu avec le chef du GNA Fayez al-Sarraj et le ministre de l’Intérieur Abdessalam Achour.

La question de l’accueil des migrants a été dimanche à Bruxelles le sujet d’un mini-sommet destiné à tenter d’apaiser les tensions au sein de l’Union européenne face au défi migratoire, qui s’est achevé sans avancée concrète.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut