International › APA

Santé : déficit de dermatologues au Sénégal (médecin)

Le Sénégal compte à l’heure actuelle 60 dermatologues, soit un ratio de 1 dermatologue pour 300.000 habitants qui place ce pays loin des normes fixées en la matière par l’Organisation mondiale de la Santé, a annoncé le président de la Société sénégalaise de Dermatologie-Vénéréologie (SOSEDEV), Docteur Ibrahima Ndiaye.« Aujourd’hui, le Sénégal compte 60 dermatologues, soit un ratio de 1 dermatologue pour 300 000 habitants. Ce chiffre est inférieur à la norme de l’Organisation mondiale de la Santé qui est de 1 dermatologue pour 100 000 habitants », a notamment déclaré le Dr  Ndiaye.

Il s’exprimait à l’ouverture, jeudi à Dakar, du premier congrès scientifique de la SOSEDEV auquel participent « 200 professionnels de la santé originaires du Sénégal, de la sous-région et du Maghreb ». Ces professionnels de la santé sont essentiellement « des médecins de différentes spécialités médicales, des pharmaciens, des biologistes et des agents paramédicaux », a informé M. Ndiaye.

Selon le patron des dermatologues sénégalais, l’objectif de ce congrès est de « renforcer la cohésion entre les dermatologues africains et de développer la pratique de la dermatologie sur la peau noire qui a ses spécificités mais en s’appuyant notamment sur les ressources occidentales ».

Pour le cas du Sénégal, il reste certes du chemin à parcourir, a estimé le Docteur Ibrahima Ndiaye non sans rendre un vibrant hommage au Professeur Bassirou Ndiaye qui a créé au Sénégal un « Certificat de spécialisation en dermatologie ». De son avis, cette initiative a permis de former de nombreux jeunes. Pour mieux mesurer l’amélioration dans ce domaine, M. Ndiaye a rappelé qu’en « 1988, il n’y avait que 4 dermatologues au Sénégal, soit un ratio de 1 dermatologue pour 3 millions d’habitants ».

Ayant constaté que la quasi-totalité des dermatologues sénégalais exerce à Dakar, le Docteur Ibrahima Ndiaye a préconisé à sa corporation de « s’organiser davantage pour aller dans les endroits les plus reculés pour y faire des renforcements de capacité ciblant personnel médical », car, dit-il « de nombreuses erreurs de diagnostic et de traitement sont commises ».


Il a aussi passé en revue l’histoire de cette discipline, rappelant que la naissance du « service dermatologique de Dakar date des années 50 ». Il a ensuite souligné que « la dermatologie infectieuse, relative aux microbes est la plus fréquente au Sénégal surtout durant l’hivernage ».

La Société sénégalaise de Dermatologie-Vénéréologie (SOSEDEV) est une société savante créée en 2008 à Dakar. Le thème principal de ce congrès scientifique  porte sur les maladies systémiques tandis que le sous-thème traite des cancers cutanés.

Prévue jusqu’à samedi, cette rencontre de réflexion et de partage prévoit à son programme des ateliers sur l’allergologie, la  démoscopie-trichoscopie, la biologie médicale, et la cosmétologie.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut