International › APA

Scène de joie au QG de Moulot à l’issue des élections municipales partielles à Bassam

Des scènes de joie étaient observées dimanche nuit au quartier général de Jean-Louis Moulot, à Grand-Bassam, cité balnéaire située à 20 Km au Sud-Est d’Abidjan, à l’issue de l’élection municipale partielle.Par endroits de petits groupes s’exclamaient dès l’accueil de la nouvelle. Ezaley a été « plié », a déclaré un membre du staff de Jean-Louis Moulot, candidat du Rhdp (Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix), la coalition au pouvoir.

L’écart, dira-t-il, est important. Dans le camp de Philippe Ezaley, candidat du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), un ex-allié au pouvoir, l’on dénonce des violences perpétrées par les membres de Jean-Louis Moulot.

M. Ezaley qui avait tenu un point de presse, peu après le scrutin, a dénoncé des destructions d’urnes, disant ne pas avoir tous les contours, mais ses avocats donneraient de plus amples informations sur cette question.


Durant la campagne pour la reprise du scrutin, M. Moulot, a assuré qu’il confirmera sa victoire lors du match retour. Confiant, en dépit de « quelques retards » observés à l’ouverture des bureaux de vote et des « tablettes défaillantes », il a renforcé l’appel aux Bassamois pour un vote massif. 

La Chambre administrative de la Cour suprême a ordonné la reprise des élections du 13 octobre 2018 dans deux régions et six communes. A Grand-Bassam, la reprise est intervenue après un recours en annulation du maire sortant, Philippe Ezaley.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut