Politique › Sécurité

Sénégal-Braquage à Koumpentoun: comment le commandant Tamir Sané a perdu la vie

Tamir Sané (c) Droits réservés

Des détails ont été révélés sur le meurtre du commandant de gendarmerie de la brigade de Koumpentoun, dans la région de Tambacounda.

Les faits se sont déroulés vers 3 heures du matin, ce vendredi. La Rfm révèle le mode opératoire. Cinq hommes lourdement armés ont pris d’assaut le bureau de la poste de la localité qui se trouve à 300 mètres de la brigade de gendarmerie.

Mis au courant, le commandant de brigade Tamsir Sané s’est tout de suite précipité sur les lieux, accompagnés de quelques éléments de la brigade et de deux ASP.

A peine arrivés sur place, les malfaiteurs ont ouvert le feu, touchant au passage Tamsir Sané à la tête. Il passe de vie à trépas sur place. Trois de ses hommes sont blessés. Pris de panique, les malfrats prennent leurs jambes à leur cou. Ils n’auront d’ailleurs pas le temps d’emporter le coffre-fort.

Sorti de la 25e promotion de la gendarmerie, en 1990, l’adjudant-chef, Tamsir Sané quitte précipitamment la scène alors qu’il est cinquantenaire. Il était connu pour sa bravoure et son sens du devoir.


Un dévouement d’ailleurs salué par le président de la Commission de la défense et de la sécurité de l’Assemblée nationale, Alioune Badara Diouf. Il a loué le «professionnalisme», le «sens du devoir» et le «courage» du défunt.

Le député a indiqué qu’une enquête minutieuse s’imposait afin de mettre hors d’état de nuire les malfrats. Selon lui, les pouvoirs publics sont aujourd’hui plus que jamais interpellés par la question de la sécurité des personnes et de leurs biens.

La gendarmerie de Koumpentoum quadrille actuellement la zone pour mettre la main sur les bandits, en attendant un renfort qui doit venir de Dakar.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut