Politique › Institutions

Sénégal-nouveau gouvernement: les jeux sont ouverts

Macky Sall, le nouveau gouvernement en vue (c) Droits réservés

Après sa prestation de serment, le 2 avril prochain, Macky Sall devra former son nouveau gouvernement. Un moment également de récompense des alliés de l’élection présidentielle.

Me Aïssata Tall Sall est un nom qui revient régulièrement. Elle serait en effet en droit d’attendre sa part de gâteau. La députée et maire de Podor a provoqué le courroux des internautes en annonçant face aux caméras qu’elle et son mouvement «Osez l’avenir» soutiendraient la réélection du candidat de Benno Bokk Yakaar (BBY), le président sortant Macky Sall, le 28 janvier 2019. Une attitude qui a été perçue comme une trahison de celle qui a pourtant toujours été acerbe envers le régime en place.

Le député Modou Diagne Fada et ancien membre du Parti démocratique sénégalais (Pds) est également cité. Celui qui s’est érigé en défenseur de Macky Sall pourrait être récompensé pour sa loyauté. Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé et ancien allié de Abdoulaye Wade revient également dans les couloirs.


Il faudra aussi compter avec Moussa Sy, le leader de l’Alliance pour la paix et le développement (Apd) Thierno Lô, (Apd) et les 40 partis et mouvements membres de «Macky 2012», entre autres.

Les formations politiques qui ont vu leur impact dilué à force de soutien à Macky Sall, telles Pari socialiste (Ps), l’Alliance des forces de progrès (Afp), Parti de l’indépendance et du travail (Pit) et de la Ligue démocratique (Ld) ont eux aussi le regard rivé vers le leader de la coalition BBY.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut