International › APA

Sénégal : près de 200 millions f cfa pour la prise en charge des malades du cancer

La Ligue sénégalaise contre le cancer (LISCA) a collecté, à l’occasion de son téléthon organisé le 11 mai dernier, la somme de 198.808.572 FCFA destinée à la prise en charge des malades du cancer, a annoncé, jeudi à Dakar, la vice-présidente de cette organisation, Dr Sokhna Diagne Ndiaye.« A ce jour du 20 décembre 2018, 166.350.030 F CFA ont été alloués à la prise en charge de 352 malades en cours de traitement », a informé Dr Ndiaye, chargée par ailleurs du fundraising de la LISCA.

Elle précise par ailleurs qu’il y a beaucoup de promesses de dons d’un montant d’environ 30 millions de F CFA que son institution n’a pas encore reçu.

Dr Sokhna Diagne Ndiaye s’exprimait à l’occasion d’une conférence de presse axée sur le bilan du « Téléthon cancer Solidarité » organisé le 11 mai dernier « pour aider les malades démunis atteints de cancer ».

Ainsi sur les 352 personnes prises en charges, près de la moitié, soit 164 personnes, souffraient du cancer du sein.

Cette pathologie est suivie par le cancer du col de l’utérus avec 75 cas, le cancer de l’ORL et de l’œsophage avec 42 cas, 22 cas pour la cavité buccale, 20 cas pour l’ovaire, 9 cas pour le rectum, 8 cas pour le cancer de l’estomac et 26 cas répertoriés pour les autres types de cancer, a expliqué Dr Sokhna Diagne Ndiaye.

S’agissant de la répartition par indication, Dr Ndiaye a souligné que les bilans, radios et analyses représentent 15% de la prise en charge là où la chimiothérapie représente 41%, la chirurgie 21% et la radiothérapie 23%.


Quant à la répartition par tranche d’âges, la vice-présidente de la LISCA a indiqué que les personnes âgées entre 40 et 50 ans font le tiers des personnes prises en charge, soit 108 malades sur les 352. En revanche, la répartition par sexe balance largement en faveur des dames avec 294 cas féminins contre 58 chez les hommes.

Pour sa part, la directrice générale de la LISCA, Fatma Guénoune, a signalé que son institution ne donne pas de l’argent aux malades mais se charge, à leur décharge, du paiement des factures adressées aux patients.

Par ailleurs, Mme Guénoune a souligné que plusieurs malades démunis venus de pays de la sous-région, notamment de la Guinée et de la Guinée-Bissau, sont également pris en charge par la LISCA dans les mêmes conditions que les patients sénégalais.

En outre, la conférence de presse de la LISCA a été l’occasion de faire le bilan des activités de l’institution sur les cinq dernières années (2013-2018). Et à ce propos, la LISCA se glorifie de plusieurs réalisations, notamment la réhabilitation de plusieurs salles de soin, la formation de plus d’un millier de sages-femmes dans les techniques de dépistages du cancer et dans le domaine de la sensibilisation.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut