Eco et Business › Agro-industrie

Sénégal : une interprofession de la filière anacarde pourrait bientôt voir le jour

Au Sénégal, les acteurs de la filière anacarde réfléchissent à la mise sur pied d’une interprofession nationale. L’information a été annoncée par Mountaga Diallo, coordinateur du Programme de développement intégré de la région de Fatick.

Cette initiative devrait permettre de réunir au sein d’un même creuset, les producteurs, les transformateurs et les commerçants afin d’améliorer la compréhension des contraintes rencontrées par l’ensemble des acteurs.

 « Son rôle sera de porter un plaidoyer auprès des acteurs étatiques et des partenaires stratégiques du développement en vue d’une valorisation du potentiel de cette filière. Le Sénégal exporte sous forme brute l’anacarde, mais l’idéal, serait d’aller vers la transformation pour apporter une valeur ajoutée. », a confié à l’Agence de presse sénégalaise (APS), M. Diallo.


Pour rappel, le Sénégal produit environ 20 000 tonnes de noix de cajou par an, soit moins de 2 % de la production mondiale. La noix est principalement cultivée dans les régions de Ziguinchor, Kolda, Sédhiou et Fatick.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut