International › APA

Sénégal : vers une grève de 24h de l’ordre des pharmaciens

Pas d'image

Les pharmaciens privés du Sénégal ont promis d’observer une journée de grève mercredi prochain pour protester contre la grâce accordée à Amadou Woury Diallo, condamné à 5 ans de prison pour trafic de faux médicaments d’une valeur d’1,5 milliard F CFA à Touba (184 Km de Dakar).«Notre profession ne peut dans sa globalité accepter que des gens se livrent à ce qui n’est pas le leur. Cela relève d’une infraction, d’un délit illégal d’exercice à la profession. La grâce accordée au ressortissant guinéen Amadou Woury Diallo est une banalisation du marché des faux médicaments. C’est catastrophique », a déploré Amath Niang, président de l’ordre des pharmaciens dans les colonnes du journal L’observateur paru ce lundi.

Fustigeant la récurrence des trafics de faux médicaments, M. Niang a martelé : « Un système de santé ne peut prospérer sans des médicaments de qualité. Nous sommes les seuls habilités à manipuler les médicaments parce que c’est nous qui en détenons le monopole ».

Objet du courroux des pharmaciens, Amadou Woury Diallo) séjournait en prison depuis le 11 novembre 2017 lorsqu’il a été gracié par le chef de l’Etat Macky Sall le 3 avril dernier, veille de la célébration de la fête de l’indépendance.

Sa libération est mal perçue par les acteurs de l’industrie pharmaceutique qui estiment que « le concerné n’était pas éligible à une grâce car n’ayant pas purgé la moitié de la peine qui lui a été infligée ».


Par ailleurs, le 13 mai dernier lors de l’audience en appel au tribunal de Thiès (70 km de Dakar), le président a avoué en pleine séance ne pas être au courant d’une quelconque grâce.

Face à ces interrogations autour de la grâce accordée à son client, l’avocat, Me Mor Samb a avancé des raisons humanitaires, indiquant qu’Amadou Woury Diallo, âgé de 70 ans « pouvait être épargné de prison en raison de son âge avancé et de sa maladie ».

L’affaire sera réexaminée le 27 mai prochain.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut