International › APA

Sierra Léone : dissolution de tous les conseils d’administration

Tous les conseils de gestion et de contrôle des organismes parapublics et d’autres institutions gouvernementales en Sierra Léone ont été dissous, a annoncé mardi la présidence de la République.La décision, a déclaré la State House dans un communiqué, intervient à un moment où le gouvernement s’est embarqué dans une expérience de restructuration de ces institutions, dont la dissolution est la première étape.

Notre source précuise que les organes de surveillance qui ont été récemment constitués étaient été exemptés de dissolution.

Sont également exemptées cinq institutions existantes, à savoir la Commission électorale nationale, la Commission du service judiciaire et juridique, la Commission de réforme du droit, la Commission du service d’enseignement de la Sierra Léone et le Conseil national des récompenses techniques, professionnelles, entre autres.

La Présidence a précisé qu’en attendant que les nominations pertinentes soient faites, la gestion de tous les conseils dissous et les organes de surveillance ont reçu l’ordre de « demander des éclaircissements » du Secrétaire du président sur les questions qui nécessitent l’approbation des conseils d’administration.


C’est le dernier ordre de limogeage du nouveau gouvernement du président Julius Maada Bio. Et il pourrait susciter d’autres inquiétudes chez ses détracteurs, notamment l’opposition représentée par le All People’s Congress (APC), sous le gouvernement duquel les chefs de toutes ces institutions dissoutes ont été nommés. Beaucoup des fonctionnaires qui ont perdu leur emploi sont considérés comme des sympathisants ou sympathisants de l’APC.

Mardi dernier, une coalition d’organisations de la société civile connue sous le nom de ‘Standing Together for Democracy Consortium’ (Consortium Ensemble Debout pour la démocratie) a mis en garde contre le licenciement massif, qui pourrait, selon ses dirigeants, mettre en péril l’unité nationale.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut