International › APA

Simone Gbagbo «attend le plus rapidement » son époux en Côte d’Ivoire

L’ex-Première dame ivoirienne Simone Ehivet Gbagbo se dit « dans la joie» et « attend le plus rapidement possible » son époux en Côte d’Ivoire après son acquittement par les juges de la Cour pénale internationale (CPI), dans un entretien avec la presse, mardi, au domicile du couple à Abidjan.« Je l’attends ici le plus rapidement possible », a déclaré à la presse Simone Gbagbo, vêtue d’une robe pagne fleurie, assise dans un salon feutré à la résidence du couple à Cocody, dans l’Est de la capitale économique ivoirienne.

Elle a affirmé être dans « la joie » parce que c’est une décision qu’elle attendait depuis le début de son procès à la Haye, ajoutant avoir la « conviction que le président Gbagbo n’est pas coupable de tout ce dont on l’accusait ».

Pour elle, « aujourd’hui la vérité est proclamée par les juges eux-mêmes qui ont géré ce procès » après avoir interrogé 82 personnes dans le prétoire de la juridiction pénale internationale. Ce monsieur n’aurait jamais dû être arrêté ou être déporté à la CPI ».

« On lui rend justice en proclamant son acquittement et sa libération immédiate, moi je suis dans la joie, c’est horrible qu’il ait passé sept ans en prison, moi-même j’en sais et je sais ce qu’être en prison. Mais, encore j’étais ici, mais lui là-bas à la Haye dans ce pays froid et loin des siens, c’est méchant », a-t-elle ajouté. 


En dépit de cette situation qui l’a éloigné de son époux,  poursuivi pour crimes contre l’humanité lors des violences postelectorales de 2010-2011, Simone Gbagbo « rend gloire à Dieu » pour la libération immédiate prononcée de Laurent Gbagbo avec son co-accusé Charles Blé Goudé.

La résidence familiale ne finit pas d’accueillir du monde. Les militants de divers horizons y affluent parmi lesquels Michel Gbagbo, son fils, et des barons du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), parti fondé par l’ex-président ivoirien.

« Je dis merci aux Ivoiriens pour leur mobilisation », a réagi Michel Gbagbo, fils de l’ex-chef d’État ivoirien, vêtu d’un pantalon jean et d’un t-shirt blanc, qui s’est lâché comme un enfant criant de joie, embrassant les siens.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut